LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Y a-t-il des impôts de droite et des impôts de gauche ?

39 min
À retrouver dans l'émission

La fiscalité a au moins une vertu : celle d’enrichir notre vocabulaire d’expressions toutes faites.

Ainsi l’été aura vu apparaître (ou réapparaitre) le « ras le bol fiscal » et son contrefeu : la « pause fiscale ».

Un ras le bol dont l’écho a été suffisamment puissant pour remonter jusqu’aux oreilles du ministre de l’économie et des finances, Pierre Moscovici, lequel s’en est ouvert à ses collègues du PS aux universités de la Rochelle.

Jusqu’à Bercy donc, puis jusqu’à l’Elysée : vendredi, dans un entretien au Monde, François Hollande a pris prétexte d’un redémarrage de l’activité économique pour décréter cette pause dans les augmentations d’impôts.

Jérome Chartier et Marie-Noëlle Lienemann
Jérome Chartier et Marie-Noëlle Lienemann Crédits : JCF - Radio France

Un pari sur l’avenir, encore un, pris par le chef de l’Etat, lequel pourrait se trouver fort dépourvu lorsqu’il s’agira, fin septembre, de boucler le volet recettes du projet de loi de finances pour 2014.

Jusqu’alors, les prévisions de croissance conduisaient à augmenter les impôts de 6 milliards d’euros l’an prochain.

Ce sera peut-être un peu moins, mais il va bien falloir trouver de nouvelles ressources. Certaines sont d’ailleurs déjà programmées, comme la TVA sociale…pardon, comme la hausse de la TVA au 1er janvier 2014.

D’autres sont encore à l’étude, comme la taxe carbone…pardon, la contribution climat-énergie.

Ah c’est qu’il n’est pas toujours simple, en matière de fiscalité, de faire la différence entre les mesures proposées par la majorité d’hier, et celles défendues par la majorité d’aujourd’hui.

D’autant que l’une comme l’autre se seront rejointes, ces dernières années, en augmentant de manière conséquente la pression fiscale.

Le taux de prélèvements obligatoires devrait atteindre, en 2013, 46,3% de la richesse nationale.

« Y a-t-il des impôts de droite et des impôts de gauche ?

C’est notre sujet du jour.

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
  • ancienne ministre, vice-présidente PS du Sénat, Présidente du Conseil Fédéral de la Fédération nationale des sociétés coopératives de HLM (FNSCHLM)
  • député du Val d'Oise (Les Républicains)
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......