LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Y a-t-il encore une place pour la laïcité au Proche-Orient ?

39 min
À retrouver dans l'émission

La percée électorale devait venir des partis religieux. C’est une formation laïque qui a créé la surprise en Israël, aux élections législatives. Le parti centriste Yesh Atid devient la deuxième force politique du pays, derrière la coalition formée par le premier ministre sortant, Benyamin Nétanyahou. Pour autant, les religieux ne sont pas moribonds : ils représentent désormais un quart des députés à la Knesset.

En Egypte, l’opposition a prévu de manifester après-demain, le 25 janvier, 2 ans jour pour jour après le déclenchement de la révolution qui allait conduire à la chute d’Hosni Moubarak. Parmi les principales revendications du Front du salut national, la principale coalition de l’opposition laïque, il y a celle-ci : dénoncer la mainmise des Frères musulmans sur l’Etat (je vous rappelle que le président Morsi est issu de la Confrérie).

Antoine Sfeir et Shmuel Trigano
Antoine Sfeir et Shmuel Trigano Crédits : J-C F - Radio France

Au Proche-Orient toujours, en Jordanie cette fois, il y a là aussi des élections législatives. Scrutin boycotté par le Front d’action islamique, l’équivalent jordanien des Frères musulmans. Et ce dans un pays où le roi, Abdallah II, confesse son inquiétude de voir ses voisins de l’après printemps arabe passer de « dictatures laïques » à des « dictatures religieuses ».

Dans cette semaine que nous avons choisi de consacrer en grande partie au Proche-Orient dans le cadre du 5 à 7, nous avons voulu nous intéresser ce soir à la place de plus en plus grande que la religion semble prendre dans le champ politique. La religion instrument de pouvoir, outil d’explication des conflits (c’est le cas désormais en Syrie).

« Y a-t-il encore une place pour la laïcité au Proche-Orient ? »

Et le contrepoint:

L'Europe a-t-elle des leçons à donner au Proche-Orient en matière de laïcité? Comme le rappelle Louis-Léon Christians, professeur à l'Université catholique de Louvain, responsable de la chaire de droit des religions et expert auprès du Conseil de l'Europe, c'est le pluralisme des sociétés qui est au coeur du projet européen. La "laïcité", concept très français, n'en est qu'une des formes possibles.

Écouter
12 min
Louis-Léon Christians

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
  • professeur de sociologie à l'Université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense
  • journaliste, politologue, directeur des Cahiers de l’Orient (1948-2018)
  • Maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon, chercheur au laboratoire Triangle (CNRS, ENS), directeur adjoint de l'Institut d'études de l'islam et des sociétés du monde musulman (EHESS/CNRS)
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......