LE DIRECT
Portrait d'Alain Badiou au cinéma Variétés à Marseille le 09/10/2014.

Alain Badiou : "Les années 80 ont été pour moi des années Vitez"

35 min
À retrouver dans l'émission

2014 |Alain Veinstein reçoit Alain Badiou pour son livre "Rhapsodie pour le théâtre : court traité philosophique" (Puf). L'occasion pour le philosophe d'évoquer Antoine Vitez et Christian Schiaretti et de revenir sur l'histoire politique du théâtre et aussi d'insister sur sa dimension éducative.

Portrait d'Alain Badiou au cinéma Variétés à Marseille le 09/10/2014.
Portrait d'Alain Badiou au cinéma Variétés à Marseille le 09/10/2014. Crédits : Valérie Vrel - Maxppp

Le philosophe Alain Badiou est l'invité de l'émission "Du jour au lendemain" pour parler théâtre. Il évoque son activité de romancier pour l'instant non couronnée de succès, admet-il. Il revient sur sa rencontre essentielle avec Antoine Vitez avec lequel il a collaboré pour sa pièce L’Écharpe rouge. Sa "deuxième grande aventure théâtrale concrète" a été sa collaboration avec Christian Schiaretti dans l'écriture de La tétralogie d'Ahmed.

Personne ne pense que le monde tel qu'il est, est le meilleur des mondes, qu'il est excellent, etc. mais personne ne pense plus vraiment qu'il en existe un autre et donc on est dans une espèce d'intervalle atone, enfin un peu neutre et c'est ça que Vitez appelait "la fin de l'idée". C'est-à-dire la fin de l'idée qu'autre chose est possible. Evidemment, la fin de l'idée, ça vaut dire la résignation à la réalité.

Alain Badiou revient sur l'histoire du théâtre et son rapport à l'histoire politique. Il montre en quoi le théâtre se démarque des autres arts, par "sa dimension publique" d'une part et "sa dimension subventionnée" d'autre part. Il relève aussi "l'ambivalence constitutive" du théâtre, "soupçonné de vulgarité" d'un côté, mais aussi considéré comme "un grand art qu'on célèbre, qu'on apprend aux enfants".

Enflammé par son projet de réforme du théâtre, Alain Badiou, tout en précisant qu'il s'agit "d'une fable", appelle à une obligation d'aller au théâtre chez les enfants d'abord mais pas seulement, et à créer ainsi "un court-circuit éducatif" pour "rendre le théâtre à ce qui est son public naturel, c'est-à-dire tout le monde".

Le théâtre c'est de tous les arts celui qui se propose explicitement des visées éducatives. Éducatives, non pas au sens de donner des leçons, mais éducatives au sens de convoquer le public à se représenter ce qu'est véritablement sa situation, son être subjectif, les problèmes qui sont les siens et à indiquer les différentes solutions. Parce que le théâtre c'est toujours ça, les questions du dénouement, du nœud de l'action, ce sont des questions qui concernent l'exposition des solutions aux problèmes existentiels, politiques, amoureux qui sont ceux de la communauté de l'humanité.

Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France

Bibliographie

Intervenants
  • Philosophe, dramaturge, professeur émérite à l'Ecole Normale Supérieure
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......