LE DIRECT
Pierre Soulages à la Villa Médicis le 1er mars 2013 pour l'exposition "Soulages XXIe siècle" .

Pierre Soulages : "Mon amour du noir date de l'enfance"

40 min
À retrouver dans l'émission

2010 |Alain Veinstein reçoit en 2010 Pierre Soulages pour deux émissions "Du jour au lendemain" à l'occasion de la parution des "Écrits et propos". Il relate son parcours depuis 1947, ses rencontres avec d'autres artistes et remonte à son enfance pour tenter de comprendre son attirance pour le noir.

Pierre Soulages à la Villa Médicis le 1er mars 2013 pour l'exposition "Soulages XXIe siècle" .
Pierre Soulages à la Villa Médicis le 1er mars 2013 pour l'exposition "Soulages XXIe siècle" . Crédits : Gabriel Bouys - AFP

Pierre Soulages est l'invité de l'émission "Du jour au lendemain" en 2010. Il revient sur son parcours depuis 1947 et explicite son processus de création, comment il regarde sa peinture. Il sait bien que cela "ne ressemblera pas à un Matisse".

J'essaye de comprendre ce que je fais mais au départ ce que je fais ne vient pas d'une réponse à une question. Je fais de la peinture d'abord pris par un désir, par une sorte de besoin interne. J'essaye de comprendre pourquoi, quelques fois je trouve des raisons et puis je m'aperçois qu'elles sont mauvaises.

Écouter
41 min
"Du jour au lendemain" (1/2) avec Pierre Soulages le 01/02/2010 sur France Culture.

Pierre Soulages raconte qu'il a fini par accepter le terme d'abstrait pour définir son œuvre, "je me suis aperçu que les étiquettes, ça ne compte pas.

A seize ans, en voyant le bison d'Altamira, il s'est mis à s'intéresser à la préhistoire, à l'art rupestre. "Ça m'a bouleversé" de réaliser qu'il y a 180 siècles "des hommes peignaient" et cette découverte remettait en question l'apprentissage de l'histoire de l'art que l'on faisait commencer au Quattrocento.

Sa passion pour la peinture, "une décision irréversible" prise à 20 ans, lui a fait oublier tout le reste de ses hobbies : "Si je ne peins pas, je ne suis pas bien. Je me sens mieux quand je peins."

Au sujet de son utilisation du noir, il la fait remonter à l'enfance :

J'ai toujours aimé cette couleur pour son pouvoir, pour son action picturale. C'est une couleur puissante, le noir. Vous mettez du noir à côté du sombre, brusquement le sombre s'éclaire. C'est très actif.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......