LE DIRECT

Une Présidentielle déstabilisée

5 min
À retrouver dans l'émission

A deux jours du 1er tour de l'élection présidentielle, l’occasion de faire le bilan sur toutes les opérations de déstabilisation auxquelles nous avons pu assister. Et elles ont été nombreuses. Avec notre chroniqueur Nicolas Vanderbiest, blogueur chez ReputatioLab.

On a vu de tout. L’idéal absolu qui veut que les réseaux sociaux soient des propagateurs de démocratie en a pris un sacré coup. Je vous ai déjà parlé des opérations pilotées de la patriosphère. Maintenant, ces manigances font pâle figure par rapport à ce que l’on a pu observer durant le reste de la campagne.

Capture Twitter @F_Desouche
Capture Twitter @F_Desouche Crédits : Nicolas Vanderbiest - Radio France

Il y a peu, des faux comptes sur Twitter ont créé une copie conforme du journal Le Soir. Mêmes articles, même contenu, même apparence de partage. Seule différence : un article divulguant l’information selon laquelle l’Arabie Saoudite ferait partie des généreux donateurs d’Emmanuel Macron. Ces faux comptes ont astucieusement envoyé l’article de façon personnelle à des communautés qui ne portaient pas Macron dans leur cœur. Après une période de latence, l’initiative est finalement arrivée jusqu’aux oreilles de Marion Maréchal Le Pen qui par un tweet donna une grande visibilité à l’opération.

Capture Twitter @gabrielblanc04
Capture Twitter @gabrielblanc04 Crédits : Nicolas Vanderbiest - Radio France

Et cela ne s’arrête pas là. Ce week-end, quelqu’un ou un groupe de personnes a créé une soixantaine de faux comptes dans le but de propager une collusion entre Macron et Cahuzac en utilisant les blogs hébergés par Mediapart pour faire croire à une révélation de Mediapart.

Capture Twitter @EmmanuelCahuzac
Capture Twitter @EmmanuelCahuzac Crédits : Nicolas Vanderbiest - Radio France
Capture Twitter @sandrablanc10
Capture Twitter @sandrablanc10 Crédits : Nicolas Vanderbiest - Radio France
Capture Google
Capture Google Crédits : Nicolas Vanderbiest - Radio France

Faux, le mot qui illustre le mieux la présidentielle 2017 sur les réseaux sociaux

Faux comptes qui relaient des fausses informations. Faux sondages sortis de nulle part. Soit créés de toute pièce, soit des sondages issus de prétendus algorithmes de haute technologie. Tellement que l’on s’étonne qu’ils ne proviennent que d’une simple entreprise canadienne microscopique (Filteris) ou d’étudiants de l’école des mines. On a également vu une forme de faux que l’on pensait réservée au FBI. Des individus de la "fachosphère" ont créé des faux comptes de soutien à Emmanuel Macron. Ceux-ci ont ensuite déclaré retirer leur soutien au candidat d’En Marche ! Le tout capturé sous forme d’images par des comptes de l’extrême-droite qui se sont empressés d’annoncer une véritable bérézina chez ce dernier.

Capture Twitter @Macron_2017
Capture Twitter @Macron_2017 Crédits : Nicolas Vanderbiest - Radio France
Capture Twitter @Macron_2017
Capture Twitter @Macron_2017 Crédits : Nicolas Vanderbiest - Radio France

Est-ce que tout cela a un impact ?

Dans un pays civilisé où la démocratie est assurée et où tout le monde est censé être éduqué aux médias, je vous répondrais que non. Maintenant, dans un monde où Trump a été élu via des techniques similaires, dans un monde où à 21h45 lors d’un débat de second tour de la primaire de la droite et du centre, on en vient à aborder la rumeur "Ali Juppé", dans ce monde-là, je ne suis plus sûr de rien.

Et c’est la raison pour laquelle tous ces gens créent ces dispositifs. Et c’est cela qui est triste. Nous avons désormais affaire à des militants qui pensent qu'aujourd’hui une élection se gagne davantage en discréditant un adversaire qu’à faire la promotion de son poulain. C’est cela le vrai changement des réseaux sociaux durant cette campagne. Les mots de campagne Web sont désormais mobilisation, opération et riposte. On en viendrait presque à regretter les éléments de langage.

Nicolas Vanderbiest

Intervenants
  • fondateur de l’agence Saper Vedere, un cabinet de conseil dédié à la communication des affaires publiques.
L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......