LE DIRECT
Marguerite Yourcenar chez elle à Northeast Harbor (dans le Maine aux Etats-Unis) sur le porche de sa maison avec son chien.

"Mémoires d'Hadrien" de Marguerite Yourcenar / La dictée : "La Mare au diable" de George Sand

59 min
À retrouver dans l'émission

En 1948, Marguerite Yourcenar se relance dans l’écriture du roman de l’empereur dont elle loue «la grandeur» : Hadrien. Rachid Santaki propose un extrait de "La Mare au diable" de George Sand. Et pour conclure, Etienne Klein et son anagramme.

Marguerite Yourcenar chez elle à Northeast Harbor (dans le Maine aux Etats-Unis) sur le porche de sa maison avec son chien.
Marguerite Yourcenar chez elle à Northeast Harbor (dans le Maine aux Etats-Unis) sur le porche de sa maison avec son chien. Crédits : Bettmann - Getty

Marguerite Yourcenar  se lance alors dans un titanesque travail de documentation, pas moins de 136 références sont citées à la fin de l’ouvrage !  Pour autant, elle se défend de rivaliser avec les historiens. La subjectivité de l’auteur et surtout celle de l’Empereur est assumée.

Elle choisit en effet de lui donner la parole et de lui prêter sa plume. Ce sont des Mémoires. Au crépuscule de sa vie, Hadrien raconte sa propre histoire.

Publié en 1951, le roman Mémoires d’Hadrien est unanimement salué par la critique pour la justesse du portrait et la beauté de son style.

Aujourd’hui, « Varius multiplex multiformis » : varié, complexe, changeant. Ces trois adjectifs servent de titre à la section des Mémoires d’Hadrien de Marguerite Yourcenar dont nous parlons aujourd'hui.

Trois mots pour qualifier comme une ébauche la personnalité de l’empereur et surtout pour caractériser sa période de formation. A la fin de sa vie, l’empereur-narrateur s’adresse d’abord à ce « cher Marc » dans une lettre qui déborde bientôt ce format. « J’ignore à quelles conclusions ce récit m’entraînera. Je compte sur cet examen des faits pour me définir, me juger peut-être, ou tout au moins pour me mieux connaître avant de mourir », écrivait-il dans la première section, cherchant encore un sens à ses lignes, un but à son projet autobiographique. L’empereur se souvient sans trop de nostalgie de cet âge de la vie. « J’ai assez peu aimé la jeunesse, la mienne moins que toute autre » : Un préambule sans complaisance. Hadrien ne se laisse aller à aucun attendrissement devant cet âge d’or de la jeunesse, ni dans la rétrospection narcissique.

Extrait du livre II des Mémoires d’Hadrien lu par Georges Claisse, comédien.

Analyse littéraire : Olivier Barbarant, inspecteur général de l’Education nationale.

Analyse grammaticale : Catherine Mottet, inspectrice générale de l’Education nationale.

>>> Lien vers la page Eduscol du site du Ministère de l'Éducation, des Sports et de la Recherche. Vous pourrez y trouver les analyses littéraire et grammaticale complètes.

En deuxième partie, la Dictée de Rachid Santaki dont le corrigé est à retrouver ci-dessous :

La chanson : " Rat des villes " par Abou Tall - Album " Ghetto Chic ".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'anagramme d'Etienne Klein

  • " Le sentiment de vide " qui devient " divinement délesté "

Cela ne vaut pas sondage, mais pendant le confinement, nombreux sont ceux qui, autour de moi, me disaient s’ennuyer davantage qu’à l’accoutumée : spleen, désœuvrement, sentiment d’insignifiance, tels étaient les mots qui leur venaient spontanément. Le temps qui passe leur semblait stérile, soit parce que rien n’arrivait, soit parce qu’ils n’avaient rien à faire, soit parce qu’ils ne parvenaient pas à s’intéresser à ce qu’ils faisaient ou devaient faire. « S’ennuyer, disait Cioran,c’est chiquer du temps pur ». C’est en effet vivre l’expérience d’une vacance lente et persistante. Mais cet ennui qu’on présente presque toujours comme une expérience à éviter, voire à fuir, n’est-il pas plus étonnant, plus ambigu ? Pris du bon côté, il peut offrir la possibilité d’un contact ouvert avec son intimité, de creuser en soi-même. Il devient alors un « loisir non chronométrique », pour parler comme Paul Valéry, une pause à la fois involontaire et libre qui opère des prodiges dont aucun tumulte n’est capable. Il peut même se muer en antichambre apaisée de l’imagination, de la réflexion, de l’inspiration, c’est-à-dire propulser l’être jusqu’à des altitudes plus lucides.

Bref, il arrive que l’expérience spirituelle d’un certain vide ressemble à ce qu’on pourrait appeler un « alpinisme de l’âme ». 

Est-ce étonnant ? Pas vraiment, car comme le suggère secrètement son anagramme, Le sentiment de vide permet de se sentir divinement délesté.

L'anagramme d'un mot

Chercher l’anagramme d’un mot, vous le savez tous, c’est permuter les lettres de ce mot en espérant tomber sur une combinaison de ces lettres qui ait, elle aussi, un sens. Exemples : « pirate » contient les mêmes lettres que « patrie », « étreinte » que « éternité », « parisien » que « aspirine », « Olivia Gesbert » que « gréviste aboli » ou « balte grivoise ». Quant à « l’émission En français dans le texte », elle a pour anagramme cette bizarre suite d’adjectifs : « fixe, transcendantale, moins lissée », ce qui semble lui correspondre assez bien : elle est fixe, en effet (au moins pour ce qui est de son horaire), transcendantale (puisqu’animée par Olivia Gesbert), et moins lissée que la plupart des autres émissions, ainsi que la suite des épisodes va le démontrer.  

Mais l’anagramme d’un mot ou d’une expression ne rend pas toujours justice à sa signification. « La dictée géante », par exemple, n’a rien à voir avec je ne sais quel « calage de tétine », expression qui contient pourtant exactement les mêmes lettres que « La dictée géante ».  

Marguerite Yourcenar au micro de Patrick De Rosbo lors d'entretiens diffusés en 1971 sur France Culture : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Cette émission a été diffusée une première fois le 19 septembre 2020.

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......