LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Emmanuel Macron et Olivier Véran en train de discuter avec le personnel soignant de l'hôpital La Timone à Marseille, le 2 septembre 2021.

Système de santé : le boulet du COVID

58 min
À retrouver dans l'émission

Alors que plus de 66% des français sont aujourd'hui vaccinés, l'apparition de variants plus résistants nous interroge pleinement sur les capacités d'atteindre l'immunité collective et plus globalement sur la résilience d'un système de santé déjà fortement mis sous pression depuis mars 2020.

Emmanuel Macron et Olivier Véran en train de discuter avec le personnel soignant de l'hôpital La Timone à Marseille, le 2 septembre 2021.
Emmanuel Macron et Olivier Véran en train de discuter avec le personnel soignant de l'hôpital La Timone à Marseille, le 2 septembre 2021. Crédits : Ludovic Marin - AFP

La recherche de "l'immunité collective", soit la fin pure et simple de l'épidémie de Covid-19 grâce à une couverture vaccinale mondiale supérieure à 90%, semble aujourd'hui inatteignable. Début août 2021, seulement 14,2% de la population de la planète avait reçu deux doses, reflétant ainsi l'inégal accès au vaccin entre les pays et surtout fait écho à notre vulnérabilité collective face à l'apparition de nouveaux variants potentiellement plus résistants et contagieux, à l'image du variant Delta.   

La "fin du Covid" laisse donc de nouveau la place à l'idée de "vivre avec le virus".
À l'heure actuelle, le meilleur scénario scientifique prévoit une évolution du statut de la maladie de crise "épidémique" à crise "endémique". Sur le moyen terme, le Covid-19 pourrait ainsi suivre les pas de la grippe, en allant vers une infection qui mettrait sous tension les services hospitaliers seulement de manière épisodique, sans toutefois remettre fondamentalement en cause le fonctionnement de la société et de l'économie. 

Après plus d'un an et demi de crise sanitaire, les hôpitaux, et de manière plus générale, le système de santé français, pourront-ils supporter le poids structurel du Covid, malgré un possible caractère "endémique"? 

Depuis 2011, la situation économique de l'hôpital en France est clairement déficitaire. Alors que les investissements ont chuté de 44% entre 2012 et 2018 et que 42% des centres hospitaliers publics sont surendettés,  leurs capacités à proposer des soins de qualité et accessibles à l'ensemble des français semble être remis en cause.  

Ce qui a creusé le déficit, c'est beaucoup plus une baisse des recettes qu'une augmentation des dépenses. Il y a eu une forte augmentation des dépenses hospitalières, c'est vrai. Mais il y a eu également une forte baisse des dépenses en médecine de ville puisque les gens ont moins consulté. Pierre-Yves Geoffard 

Cependant, face au Covid, malgré l'ampleur des vagues successives depuis mars 2020, l'hôpital semble avoir tenu. Les différentes mesures de confinement et le déploiement d'une campagne vaccinale nationale ont réussi à limiter la saturation des lits et ont éloigné le point de rupture. Mais pour combien de temps encore? 

Premièrement, il faut dire de manière nette et claire que la vaccination fonctionne. Cela permet de diminuer la transmission du virus. Cela permet de diminuer les cas graves. Ça diminue aussi la mortalité liée à cette pandémie. Maintenant, il y a encore certaines inconnues. C'est vrai que cette immunité, on ne sait pas combien de temps elle va durer dans le temps. Jean-Yves Lefrant 

Le déficit de la sécurité sociale, qui s'élève en 2020 à 38,6 milliards d'euros, limite de fait les capacités du système de santé à résister à un enjeu sanitaire qui s'inscrit dans la durée, d'autant que l'incertitude demeure face à la possibilité de voir apparaitre d'autres variants; ce qui pourrait alors remettre pleinement en cause les scénarios sanitaires les plus "optimistes".  

Dans tous les cas, alors que le Ségur de la santé [dont le cout d'ensemble est estimé à 12 milliards d'euros] souhaite renforcer les moyens financiers et matériels du personnel soignant, la "crise Covid" pose de nombreuses questions autour des vulnérabilités structurelles de l'Hôpital français, sur ses perspectives d'adaptations, d'évolutions et de réformes, dans un contexte où la sécurité sociale se doit de prendre en charge de nouveaux enjeux sanitaires face à une maladie qui n'en a pas fini de dicter l'agenda de nos vies. 

Il ne faut pas créer un système de santé pour une crise sanitaire. Il faut créer un système de santé hors crise sanitaire qui soit capable de s'adapter à une crise sanitaire. Une nuance qui est excessivement importante. Carine Milcent 

Pour parler de l'ensemble de ces problématiques, nous avons le plaisir de recevoir aujourd'hui Carine Milcent, chercheuse au CNRS, spécialiste des questions de financement et d’organisation des systèmes de soins, Pierre-Yves Geoffard, Directeur de recherche CNRS, Directeur d'études EHESS et Jean-Yves Lefrant, Professeur des Universités, praticien Hospitalier au CHU Nîmes.  

Références sonores

Covid-19 : les tests PCR ou antigéniques "pour convenances personnelles" bientôt payants ?, LCI, 28 juin 2021

https://www.lci.fr/sante/covid-19-fin-du-remboursement-des-tests-pcr-ou-antigeniques-de-depistage-du-coronavirus-pour-convenances-personnelles-bientot-payants-2189876.html

Intervention d'Olivier Véran autour du Ségur de la Santé, BFM TV, 13 juillet 2021

https://www.bfmtv.com/politique/olivier-veran-ces-accords-de-segur-sont-historiques-par-l-ampleur-de-leur-revalorisation_VN-202007130180.html

Références musicales

Hospital - Modern Lovers (1972)
https://www\.youtube\.com/watch?v=blJldvAPwpQ

Chroniques
14H54
4 min
Le Pourquoi du comment : Économie & Social
Réduire le temps de travail, est-ce souhaitable ?
Intervenants
  • économiste, professeure à l’Ecole d’économie de Paris
  • Économiste, professeur à l’Ecole d’économie de Paris, directeur de recherches au CNRS, professeur à l’EHESS, membre du Cercle des économistes
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......