LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Image de "La Bête humaine" (1938) de Jean Renoir, avec Jean Gabin
Épisode 3 :

Cheminots au cinéma

58 min
À retrouver dans l'émission

L’entrée du train en gare, c'est l'une des images fondatrices du cinématographe. Mais les cheminots dans tout ça ? Quelle différence entre la figure fictive et la figure sociale ? A travers les images projetées sur l'écran, portrait de la vie et du travail des cheminots depuis le XIXe siècle.

Image de "La Bête humaine" (1938) de Jean Renoir, avec Jean Gabin
Image de "La Bête humaine" (1938) de Jean Renoir, avec Jean Gabin Crédits : Lux Film

Troisième jour d’une nouvelle série consacrée à l’économie du rail. Hier, nous nous sommes penchés sur l’organisation de la SNCF et les enjeux économiques du secteur ferroviaire. Aujourd’hui, nous prenons le wagon de la fiction pour évoquer les représentations des cheminots au cinéma. Si les gares, les trains et les voies ferrés ont traversé l’histoire du cinéma, il n’en a pas toujours été de même du personnel du chemin de fer. Certes, le conducteur de locomotive a longtemps été la figure héroïque de l’ouvrier et du militant - mythifié par certains, raillé par d’autres. Il s’est peu à peu effacé pour ne devenir qu’un symbole, derrière sa casquette. Cette invisibilité témoigne-t-elle de la diversité des métiers et de l’évolution de la condition des cheminots au XXe siècle ?

"Au sujet des cheminots, la mémoire collective est associée à une image très ancienne, en noir et blanc, vieille de 70 ans, mais toujours reprise aujourd'hui." (Michel Ionascu)

Nous parlons de la représentation des cheminots au cinéma en compagnie de Michel Ionascu, réalisateur, auteur de Cheminots et cinéma publié aux éditions L’Harmattan, et de Sylvain Boulouque, professeur d’histoire, spécialiste des mouvements sociaux.

"L'évolution des groupes sociaux qui composent la SNCF aujourd'hui correspond plus ou moins à celle du monde du travail de manière plus générale : individualisation du travail et des carrières, féminisation et abandon du collectif qui avait unifié des professions très différentes." (Sylvain Boulouque)

Petite sélection cinéma... Abel Gance, La Roue, 1923 | Buster Keaton et Clyde Bruckman, Le Mécano de la "General", 1926 | Jean Renoir, La Bête humaine, 1938 | René Clément, La Bataille du rail, 1946 | Ken Loach, The Navigators, 2001 | Luc Joulé et Sébastien Jousse, Cheminots, 2010 | Bong Joon-ho, Snowpiercer, le Transperceneige, 2013

Références sonores :

  • Quantic, "Time Is The Enemy", extrait de l'album The 5th Exotic, Tru Thoughts, 2001 (générique)
  • Extraits de La Bête humaine de Jean Renoir, 1938
  • Georges Milton, "Si j'étais chef de gare", 1929
  • Extrait de La Bataille du rail de René Clément, 1946
  • Joy as a Toy, "Ghost Train", extrait de l'album Mourning Mountains (Humpty Dumpty Records, 2016)
Chroniques
14H55
2 min
Le Journal de l'éco
Y-a-t-il un pilote dans le train?
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......