LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'individu, à la croisée des branches de l'histoire généalogique
Épisode 3 :

Sorties de classe

59 min
À retrouver dans l'émission

Faire partie d'une famille, c'est hériter de son histoire mais aussi des valeurs et des codes inhérents à une certaine classe sociale. Dès lors, comment s'affirmer en tant qu'individu autonome, s'émanciper hors des cadres familiaux et construire sa propre trajectoire ?

L'individu, à la croisée des branches de l'histoire généalogique
L'individu, à la croisée des branches de l'histoire généalogique Crédits : Kirn Vintage Stock/Corbis - Getty

Au troisième jour de notre semaine consacrée à l’héritage, nous partons sur les traces de la transmission familiale : des pratiques en partage aux impératifs de reproduction sociale, la famille pèse de tout son poids sur les destinées personnelles. Il arrive, pourtant, que des personnes s’écartent du chemin : sortie de route ou sortie de classe, toutes ces trajectoires viennent interroger l’évidence d’un itinéraire tout tracé.  Ces incidents de parcours, dans la mécanique bien huilée de la reproduction, provoquent une crispation, une crise de loyauté face à ceux qui nous ont fait. Alors quelle place laissée au libre arbitre dans le grand ordre de la transmission ? Peut-on s’en sortir tout en sortant du rang ? Ce sont toutes ces tensions, au cœur de l’héritage, qui nous intéressent aujourd’hui.

Le projet parental s'inscrit dans des désirs particuliers des parents par rapport à leurs propres enfants - Freud parle là de la transmission du narcissisme que les parents projettent sur leurs propres enfants : vouloir que leurs enfants réussissent [...]. Mais cela s'articule aux habitus de classe, aux codes culturels, à ce qui dans tel ou tel milieu social est porteur d’aspirations, de valeurs, de tout ce que les parents souhaitent. C'est bien l’articulation entre des désirs personnels, individuels, et des désirs collectifs.      
Vincent de Gaulejac

La culpabilité de ne pas correspondre à ce que le père souhaiterait que l'enfant devienne, ce n'est pas seulement du côté du désir mimétique, c'est aussi du côté de la projection sur l'enfant qui va vouloir réaliser tous les désirs que les parents n'ont pas pu réaliser.    
Vincent de Gaulejac

Il y a une espèce de menace au projet parental qui implique la dévaluation du père. On voit ça chez Annie Ernaux qui se fait ethnologue organique du transfuge de classe dans "La Place" où elle exprime les tensions liées à tout déplacement dans l'espace social.      
Gérard Mauger

Références sonores 

  • Lecture d'un extrait d'En finir avec Eddy Bellegueule d'Edouard Louis
  • Extrait du documentaire Les bonnes conditions de Julie Gavras / Arte (2017)
  • Pierre Bourdieu au sujet de l'habitus dans À voix nue sur France Culture le 04/02/1988
  • Lecture d'un extrait des Armoires vides d'Annie Ernaux
  • Lecture d'un extrait de Retour à Reims de Didier Eribon au sujet de la notion de transfuge de classe
  • Lecture d'un extrait de Retour à Reims de Didier Eribon au sujet de l'école comme machine
  • Extrait d'une interview d'Edouard Louis à Mediapart sur la littérature comme vengeance le 16 mai 2018

Musiques

  • Cosmic Dancer, T-Rex
  • Les Bourgeois, Brel
  • Générique : Time is the enemy, Quantic
Intervenants
  • sociologue
  • sociologue, directeur de recherche au CNRS, chercheur au Centre européen de sociologie et de science politique de la Sorbonne (CESSP-Paris)
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......