LE DIRECT
 Selon le commissaire européen Pierre Moscovici mardi 11 décembre "dépasser la limite de 3 % peut être envisageable"

Déficit : faut-il en finir avec la règle des 3% ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Depuis le traité de Maastricht de 1992, les états de l'Union Européenne sont tenus de respecter un déficit public inférieur à 3% du PIB. Face aux futurs manquements de la France, aux contestations italiennes, la règle des 3% ne serait-elle pas une épine dans le pied des états ?

 Selon le commissaire européen Pierre Moscovici mardi 11 décembre "dépasser la limite de 3 % peut être envisageable"
Selon le commissaire européen Pierre Moscovici mardi 11 décembre "dépasser la limite de 3 % peut être envisageable" Crédits : THIERRY CHARLIER - AFP

Après deux ans passés à jouer les bons élèves en Europe, la France devrait finalement laisser filer ses déficits en 2019. Le gouvernement l’a reconnu, le déficit budgétaire français dépassera les 3% du PIB afin de financer les concessions accordées aux gilets jaunes : la hausse du SMIC, ou plutôt de la prime d’activité, l’annulation de la CSG pour une partie des retraités et la suppression des charges sur les heures supplémentaires et de la taxe sur les carburants représenteraient un coût total d’environ 10 milliards d’euros en 2019. Des annonces qui ont suscité l’ironie du vice-premier ministre italien Matteo Salvini, dont le projet de budget a été retoqué par les instances européennes. Il a aussitôt appelé Bruxelles à éviter le « deux poids deux mesures ». 

Références : 

Références sonores 

  • Extrait de la conférence de presse de Matteo Salvini, 12 décembre 2018
  • Extrait de l'entretien de Guy Abeille, sur France Info, 26 février 2016 

Musiques :

  • “And I do just what I want” JAMES BROWN
  • Générique : Time is the enemy de QUANTIC

Chroniques

14H45
14 min

La bibliothèque idéale de l'éco

Sociologie du parti dans la démocratie moderne, Robert Michels
Intervenants
  • professeur au département d'économie de Sciences Po, chercheur associé au "Centre for Economic and Policy Research" (CEPR), ancien conseiller économique au cabinet d'Emmanuel Macron et nouveau Président du Conseil d’Analyse Economique.
  • journaliste économique et essayiste, membre du collectif souverainistes "Les Orwelliens".
  • économiste, directeur du département des études à l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques)
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......