LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ouvriers travaillant dans l'aciérie de Wuhan en Chine, le 7 septembre 1963.
Épisode 3 :

Wang Bing ou les oubliés du rêve chinois

58 min
À retrouver dans l'émission

Grâce au documentaire À l'ouest des rails du cinéaste Wang Bing, nous découvrons le phénomène de restructuration industrielle et de fermeture des usines qui frappe le nord-est de la Chine depuis deux décennies.

Une usine abandonnée à Shenyang.
Une usine abandonnée à Shenyang. Crédits : Xinzheng - Getty

En 1978, Deng Xiaoping engageait la Chine sur la voie "des réformes et de l’ouverture". Quarante ans plus tard, la performance est remarquable : une croissance moyenne annuelle d’environ 10% a multiplié par vingt le PIB par habitant et a tiré des centaines de millions de personnes hors de la pauvreté. Très fermée en 1978, la Chine est aujourd’hui la principale puissance commerciale du monde. En 2017, elle a contribué pour environ un tiers à la croissance économique globale.

Mais le PIB par habitant (évalué en parité de pouvoir d’achat) reste équivalent à environ un quart de celui des États-Unis. Et depuis 2012, le taux de croissance chinois décline, pour s’établir autour de 6-7% par an. Ainsi, ce modèle - reposant sur trois piliers : l’accumulation des facteurs de production, travail et capital ; une hausse de la productivité due à une meilleure allocation des ressources et une insertion réussie sur les marchés mondiaux - et qui a porté le développement chinois depuis 1978 semble bien s'essouffler depuis 2010. Et la crise épidémique n'arrange pas ses affaires. 

Ce modèle avait déjà été mis à l’épreuve quelques années avant 2010. Dans la région du Liaoning dès les années 1990, la machine industrielle s’enraye. Aujourd’hui, bien que cet ancien pôle industriel essaye de faire peau neuve, les stigmates de ces années noires sont toujours visibles et ces zones restent sinistrées. 

Les entreprise d’état, ces anciens fleurons du communisme ont été vidées de l’intérieur. - Antoine Kernen

Aujourd’hui, tournons-nous vers les oubliés de la croissance, ces hommes et ces femmes que la folle ascension de la Chine a laissé au bord de la route. Un prolétariat mis à l’honneur dans les documentaires fleuve du réalisateur Wang Bing qui s’est emparé de cet épisode qui fait tache dans l’histoire économique de la Chine. Son documentaire À l'ouest des rails met en lumière l’effondrement de certaines industries et donne à voir une région, celle de Shenyang, qui se perd dans un travail qui n’a plus beaucoup de sens ainsi que des usines quasiment vides, d’un autre temps, délaissées par l’Etat.

“Wang Bing ne cache pas le fait qu’il filme. Il a tourné pendant un an et demi, il y avait plus de 300 heures de rush et il dit qu’il vivait avec les ouvriers pendant cette période. C’est pour ça qu’il parvient à capter d’un ton juste les moments de quotidien, d’angoisse de jeux, toute cette vie qui se déploie à l’écran”. - Nathalie Bittinger

Pour mieux comprendre le phénomène de restructuration industrielle et de fermeture des usines qui frappe le nord-est du pays, et pour découvrir l'œuvre cinématographique de Wang Bing, nous avons fait appelle à Nathalie Bittinger, maître de conférences en études cinématographiques à l'université de Strasbourg et Antoine Kernen, sinologue, maître d’enseignement et de recherche à l’université de Lausanne.

Chroniques
14H54
4 min
Le Journal de l'éco
Que veut dire le féminisme économique ?

Bibliographie

Dictionnaire des cinémas chinois

Dictionnaire des cinémas chinoisHémisphères éditions, 2019

Intervenants
  • maître de conférences en études cinématographiques à l'université de Strasbourg
  • Sinologue, spécialiste de la Chine-Afrique, Maître d’enseignement et de recherche à l’université de Lausanne
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......