LE DIRECT
Joe Biden au Delaware le 10 novembre 2020.
Épisode 3 :

Restaurer le libéralisme, avec Thomas Philippon

57 min
À retrouver dans l'émission

Autrefois nation du libéralisme et de la libre concurrence, les États-Unis sont devenus le pays des monopoles. Cette cartellisation de l'économie et la concentration des pouvoirs constituent d'urgentes problématiques auxquelles va devoir répondre Joe Biden.

Marc Zuckerberg, fondateur de Facebook, lors de son audition au Congrès en 2018. Biden est partisan d’un changement du régime de responsabilité des réseaux sociaux, accusés de ne pas assez modérer la circulation des fausses informations.
Marc Zuckerberg, fondateur de Facebook, lors de son audition au Congrès en 2018. Biden est partisan d’un changement du régime de responsabilité des réseaux sociaux, accusés de ne pas assez modérer la circulation des fausses informations. Crédits : JIM WATSON - AFP

Après des années à se contenter d'accords à l'amiable avec les entreprises technologiques, l'autorité de la concurrence américaine a annoncé mi-décembre poursuivre Facebook en justice en demandant à la cour d'envisager une séparation avec ses filiales Instagram et WhatsApp.

Avec une plainte similaire déposée le même jour par 48 États américains, les Etats-Unis montrent à quel point leur perception des GAFAM a évolué. Elles font suite à la plainte déposée par le ministère de la Justice et 11 Etats contre Google pour abus de position dominante dans la recherche et la publicité en ligne en octobre. Ces actions témoignent également de la naissance d'un consensus bipartite sur la nécessité d'encadrer davantage leur puissance.

La population des juges qui s’intéressent aux questions d’antitrust est devenue de plus en plus conservatrice entre le milieu des années 1980 et celui des années 2000. Ceux qui sont aujourd’hui en charge des décisions ont un biais qui consiste à dire « ne faisons rien, laissons les entreprises se consolider ». - Thomas Philippon

L'administration de Joe Biden compte encourager la Commission fédérale du commerce (Federal trade commission, FTC) et le ministère de la Justice à poursuivre ces plaintes, démarrées sous le mandat de Donald Trump. Mais les enquêtes des autorités publiques sur Amazon et Apple pourraient, elles, ne pas déboucher. « Les deux entreprises ont gagné le jeu des chaises musicales car les autorités n'auront probablement pas les ressources pour poursuivre tous ces cas en même temps », estime Avery Gardiner, ancienne membre de la division antitrust du Department of Justice, aujourd'hui directrice juridique de l'association Center for Democracy and Technology.

Bien qu'elle soit perçue comme étant le royaume du libre marché, l'Amérique est de moins en moins concurrentielle. Des secteurs entiers sont dominés par deux ou trois acteurs seulement qui peuvent s'accorder pour les prix de vente. Cette tendance vers l'oligopolisation de l'économie, à rebours même des principes du capitalisme concurrentiel, se fait aux dépens des consommateurs, dont le pouvoir d'achat est de plus en plus contraint. C'est un des chantiers que devra affronter Joe Biden pendant sa présidence qui commence officiellement le 20 janvier prochain.

Dans une économie aussi grande et complexe que l’économie américaine, à chaque instant vous aurez des secteurs qui sont en train d’évoluer vers plus ou moins de concurrence. Néanmoins, si vous prenez la moyenne, la fraction de secteurs qui sont dans des dynamiques de concentration nuisibles aux consommateurs est passée de négligeable à dominante dans les années 2000. - Thomas Philippon

Pour tenter de comprendre comment les États-Unis sont passés de nation du libéralisme et de la libre concurrence au pays des monopoles, nous avons fait appel à Thomas Philippon, économiste et professeur de finance à la Stern School de l'université de New York depuis 2003, chercheur associé au CEPR (Centre for Economic Policy Research) à Londres et au NBER (National Bureau of Economic Research) dans le Massachusetts.

Chroniques

14H54
5 min

Le Journal de l'éco

2021 : la chasse aux entreprises-zombies ?
Intervenants
  • Économiste, professeur à l'université de New York (NYU), chercheur associé au CEPR (Centre for Economic Policy Research) à Londres et au NBER (National Bureau of Economic Research) dans le Massachusetts.
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......