LE DIRECT
La reprise économique en Chine, très rapide, a été largement saluée ou jalousée par ses voisins et rivaux.

Libre-échange, ce vieux rêve qui bouge

59 min
À retrouver dans l'émission

Alors que la pandémie et la question des brevets sur les vaccins ont rendu nécessaire un retour de la solidarité internationale, l’élection de Joe Biden, en parallèle, a redonné de l’espoir aux partisans du libre-échange. De quoi espérer la fin de la guerre des blocs économiques ?

La reprise économique en Chine, très rapide, a été largement saluée ou jalousée par ses voisins et rivaux.
La reprise économique en Chine, très rapide, a été largement saluée ou jalousée par ses voisins et rivaux. Crédits : VGC - Getty

La période actuelle sera probablement un tournant dans la façon dont la mondialisation est organisée. La façon dont les Européens abordent maintenant leur relation avec la Chine est assez symptomatique : c'est à la fois un partenaire dans la lutte contre le changement climatique, un concurrent dans les échanges et un rival systémique au regard des différences politiques. Dans la mondialisation, la dimension politique et géopolitique prend une place qu'elle n'avait pas précédemment. - Sébastien Jean

Ce week-end, les ministres de Finances du G7 ont annoncé un accord sur un impôt mondial sur les sociétés d’au moins 15% et sur une meilleure répartition des recettes fiscales provenant des multinationales, particulièrement les géants du numérique. Bruno Le Maire a cependant déclaré hier s’attendre à un « combat difficile » pour convaincre les autres puissances du G20 comme la Chine de ratifier cet accord lors du prochain sommet de début juillet en Italie.

Cet accord a été encouragé par le revirement américain sur la question fiscale depuis l’arrivée au pouvoir de Joe Biden et par les nombreux travaux au sein de l’OCDE qui concluent à un écart immense entre les énormes profits et les impôts dérisoires payés par les grandes multinationales numériques.

La proposition et le dynamisme dans les négociations pour la réforme fiscale sont plutôt venus des Etats-Unis. Il reste à examiner le point important de la juste répartition de cet effort de lutte contre l'évasion fiscale : aujourd'hui, ce serait les pays hôtes des maisons mères qui bénéficieraient de la mesure. Les pays du G7 pourraient capter 60% des recettes supplémentaires qui seraient ainsi générées, or les pays les plus pauvres sont particulièrement frappés, au regard de leur richesse nationale, par les processus d'évasion fiscale des multinationales. - Mathilde Dupré

La pandémie et l’élection de Joe Biden ont rebattu les cartes du libre-échange : le président américain fait renaître l’alliance occidentale face à la Chine et l’Union Européenne cherche une voie médiane dans le conflit sino-américain. 

La Chine a eu un traitement remarquable de la crise sanitaire, et le rebond de l'économie chinoise a bénéficié de la nature de la crise puisqu'une grande partie du traitement de la crise sanitaire s'est faite avec des produits manufacturés qui sont une forte spécialité chinoise. Le rebond de mars-mai a été très fortement tiré par l'exportation de masques par exemple. - Isabelle Méjean

La crise du Covid-19 est-elle l’occasion d’une nouvelle solidarité ou va-t-on vers une nouvelle guerre froide qui opposera les économies libérales aux économies planifiées et autoritaires ? Les institutions internationales comme l’OMC, l’OCDE et l’OMS sauront-elles contenir les tentions économiques et géopolitiques ? Le libre-échange est-il notre avenir ? Pour en parler, nous avons fait appel à Sébastien Jean, économiste, directeur du CEPII et directeur de recherches à l’INRAE, Mathilde Dupré, co-directrice de l’Institut Veblen et Isabelle Méjean, économiste et professeure à l’école Polytechnique.

Références sonores

  • Déclarations du Chancelier de l'Echiquier britannique Rishi Sunak, de la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen et du ministre français des Finances Bruno Le Maire lors du G7 (4 juin 2021, sources : Boursedirect, CBS, RTL)
  • Dialogue entre Antony Blnken, secrétaire d'Etat américain, et Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale, et Wang Yi, ministre chinois des affaires étrangères des lors du premier sommet entre la Chine et les Etats-Unis depuis l'élection présidentielle (18 mars 2021, TV5 Monde)

Références musicales

  • "Political Science" - Randy Newman
  • "Another Side" - Nicolas Godin & We are KING

Pour aller plus loin

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......