LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un bar parisien fermé à la suite des nouvelles mesures sanitaires mises en place pour lutter contre l'épidémie de Covid-19

Les loisirs sont morts, vive le travail !

58 min
À retrouver dans l'émission

Tout le monde chez soi à 21h : le couvre-feu récemment mis en place dans certaines villes de France en dit long de notre relation au travail. Trois invités et 45 minutes de débat pour comprendre la cohérence de cette nouvelle hiérarchie des activités autorisées.

Un bar parisien fermé à la suite des nouvelles mesures sanitaires mises en place pour lutter contre l'épidémie de Covid-19
Un bar parisien fermé à la suite des nouvelles mesures sanitaires mises en place pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 Crédits : THOMAS COEX / AFP - AFP

C’est un nouveau rythme que neuf métropoles de l’hexagone expérimentent depuis vendredi : une journée dédiée au travail et une soirée où les loisirs sont réduits à leur minimum. Pour un tiers des français, la vie sociale est confinée chaque jour à partir de 21h et cela au moins pour quatre semaines afin d’interrompre la progression exponentielle du virus. La hiérarchie des activités s’en trouve bouleversée : la restauration et la culture sont reléguées au second plan tandis que le reste de la vie économique se poursuit tant bien que mal.

Cette disposition ne peut être que provisoire. L'Homme est un tout : je ne pense as qu'on puisse dire qu'il y a d'un côté le travail et de l'autre le loisir. - Valérie Charolles

Alors que la crise sanitaire se prolonge sans laisser entrevoir la moindre certitude quant à son achèvement, alors qu’elle provoque confinements, déconfinements et reconfinements partiels de nombre de secteurs économiques, assiste-t-on à une nouvelle hiérarchisation des activités ? ou faut-il en concevoir une ? du plus futile à l’essentiel, comment prioriser ? qui valoriser ? et surtout, comment établir par ce biais une meilleure résilience de nos économies ?

En ces temps de crise, l'évaluation de l'utilité des professions est difficile. Se mèle d'un côté une évaluation sociale et de l'autre une évaluation économique. - Pierre-Michel Menger

Je préconise le fait de reconstituer les politiques publiques autour de grand pôles d'activités que constituent les besoins fondamentaux. - Benjamin Coriat

Pour nous aider à mieux penser ce nouveau rapport au travail qui émerge, nous avons fait appel à Pierre-Michel Menger, sociologue et professeur au collège de France, Benjamin Coriat, économiste, membre des économistes atterrés et Valérie Charolles, économiste et philosophe, chercheuse associée au Laboratoire d' Anthropologie Critique Interdisciplinaire (EHESS/CNRS). 

Chroniques
14H54
12 min
La Bibliothèque idéale de l'Eco
L'économie post-Covid avec Patrick Artus

Bibliographie

Une Boussole pour l'après

Une Boussole pour l'AprèsEditions HumenSciences, 2020

Intervenants
  • sociologue, titulaire de la chaire Sociologie du travail créateur au Collège de France
  • Économiste, professeur émérite de sciences économiques à l’Université Paris XIII et membre du CA du collectif des Économistes Atterrés
  • économiste et philosophe, chercheuse associée au Laboratoire d' Anthropologie Critique Interdisciplinaire (EHESS/CNRS)
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......