LE DIRECT
La réouverture des établissements doit se poursuivre le 9 juin par la réouverture des cafés et restaurants en intérieur, des jauges moins strictes et un couvre-feu à 23H00.

Déconfinement : l’heure du redémarrage ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Quelques jours après la réouverture des terrasses, cinémas ou musées, la France est sous pression pour réussir sa sortie de confinement et ne pas répéter les erreurs de l'an dernier : un été insouciant puis une reprise de l’épidémie à la rentrée et à l’automne.

La réouverture des établissements doit se poursuivre le 9 juin par la réouverture des cafés et restaurants en intérieur, des jauges moins strictes et un couvre-feu à 23H00.
La réouverture des établissements doit se poursuivre le 9 juin par la réouverture des cafés et restaurants en intérieur, des jauges moins strictes et un couvre-feu à 23H00. Crédits : THOMAS COEX - AFP

Après plus d’un an de dispositifs d’aides de l’État aux secteurs mis en difficulté ou en arrêt total à cause de la pandémie de Covid-19, il est temps de faire le bilan, quelques jours après le début d’une réouverture progressive de nombreux établissements fermés depuis plus de six mois.

On a préservé l'outil de production donc maintenant, si la demande revient, l'espoir c'est d'avoir un rebond de l'activité spectaculaire comme on l'a connu l'été dernier, où la France était le pays européen où le rebond de l'activité a été le plus rapide. On a plutôt des bons espoirs, les indicateurs de conjoncture sont plutôt bons. - Agnès Bénassy-Quéré

Quel est l’état des lieux pour le secteur de l’hôtellerie-café-restauration ? L’argent avancé par l’État a joué son rôle : entre avril 2020 et avril 2021, 2023 établissements du secteur de la restauration ont été placés en liquidation judiciaire, soit beaucoup moins que durant la même période, à l’année précédente, puisque 3289 établissements avaient alors dû fermer leurs portes. Cependant, près de la moitié des 200 000 cafés-restaurants français a contracté un prêt garanti par l’État (PGE) : comment les propriétaires vont-ils le rembourser ? Une fois les aides retirées, comment tiendront-ils ?

On ne sait pas encore grand chose de la situation financière des entreprises. On sait que leur chiffre d'affaires a beaucoup baissé, on sait que leurs coûts, pour celles qui ont fermé, ont baissé grâce au chômage partiel, et on sait qu'elles ont reçu des transferts, donc c'est allé un peu dans tous les sens, dans le positif et dans le négatif. On ne sait pas très bien à quel point leur situation financière a été dégradée. - Philippe Martin

Le déconfinement aurait été totalement différent sans le support public massif fourni aux entreprises, et ce dans tous les pays de l'OCDE. La stratégie de mise sous cloche, d'hibernation, porte ses fruits aujourd'hui. - Lilas Demmou

Après plus de six mois d’arrêt, les salles de cinéma et de spectacle, les théâtres, musées et monuments peuvent également rouvrir leurs portes. Cela constitue une véritable renaissance pour la culture, mais ces perspectives comportement leur lot d’incertitudes sur la rentabilité des jauges de réouverture et le lien avec le public.

Cette sortie de crise est un moment crucial pour la croissance. Comment faire pour assurer un redémarrage efficace de l’économie et des secteurs sinistrés par la crise ? Pour en parler, nous avons fait appel à Agnès Bénassy-Quéré, économiste et cheffe économiste du Trésor, Philippe Martin, économiste et président délégué du Conseil d’analyse économique (CAE) et Lilas Demmou, économiste à l’OCDE.

Références sonores

Références musicales

  • "Qu'est-ce qu'on attend ?" - Ray Ventura
  • "Amour toujours" - Clara Luciani

Pour aller plus loin

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......