LE DIRECT
Un ferry dépasse un porte-conteneur dans la port de Singapour

Peut-on réparer la mondialisation ?

58 min
À retrouver dans l'émission

La crise engendrée par la Covid-19 a mis en évidence l’interconnectivité de la planète. En quelques mois, c’est un monde unique, partagé par 7,5 milliards d’habitants qui s'est révélé. Alors qu'un "monde d'après" avait été annoncé, une question s'impose : peut-on réparer la mondialisation ?

Un ferry dépasse un porte-conteneur dans la port de Singapour
Un ferry dépasse un porte-conteneur dans la port de Singapour Crédits : ROSLAN RAHMAN - AFP

Peu de concepts ont suscité autant de débats que celui de mondialisation. Certains historiens en décèlent les prémices dès la Rome antique, mais le plus souvent, c’est le 16ème siècle qui fait office de date de naissance, ou plutôt de point de départ d’un processus qui connaitra plusieurs vagues. Avec l’émergence du capitalisme, les échanges se sont intensifiés et nos économies sont devenues de plus en plus dépendantes les unes des autres… c’est alors qu’un grain de sable nommé coronavirus est venu gripper les rouages d’une mécanique bien rodée.

Alors, peut-on réparer la mondialisation ? C'est la question que nous nous posons en compagnie de nos trois invités. 

Nous avons eu recours à un protectionnisme d'un genre assez particulier. Habituellement, le but est de favoriser le secteur industriel national et les industries exportatrices nationales et d'empêcher la compétition qui vient des importations. Pendant la crise de la COVID, au contraire, nous avons essayé d'importer un maximum de masques et d'empêcher l'exportation. - François Geerolf

Ce que la crise a révélé, c'est que nous sommes devenus dépendants, voire hyperdépendants, d'un seul fournisseur. - Laurence Daziano

Ce que la crise de la COVID a marqué c'est la nécessité de réévaluer le risque sur les approvisionnements. S'il y a un choc à l'endroit où tout est localisé, cela peut être très problématique. - Cecilia Bellora

François Geerolf, économiste, professeur assistant à l’Université de Californie (UCLA).
Cecilia Bellora, économiste au CEPII, centre d’études prospectives et d’informations internationales.
Laurence Daziano, économiste, maîtresse de conférence à Sciences Po Paris.

Références sonores :

  • Extrait d'un lecture des «  Spectres de Marx » de Jacques Derrida lue par Ivan Morane, Chemins de la philosophie, France Culture, novembre 2017
  • Extrait d'une allocution de Bruno Le Maire du 9 mars 2020

Références musicales :

  • 900 days de Asaf Avidan

Chroniques

14H54
14 min

La Bibliothèque idéale de l'Eco

Le Libéralisme stratège contre le chaos du monde avec Christian Saint-Etienne
Intervenants
  • Economiste, professeur assistant à l’Université de Californie (UCLA)
  • économiste au CEPII, chercheuse sur les politiques commerciales et les liens entre commerce international et environnement
  • Economiste, maître de conférences à Sciences Po et membre de la Fondapol
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......