LE DIRECT
La valeur de clôture du CAC 40 depuis 1965
Épisode 1 :

Alstom, une mémoire industrielle

59 min
À retrouver dans l'émission

Alstom, c'est l'histoire industrielle de la France : débuts dans la seconde moitié du XIXe siècle, une apogée dans l'après guerre et un ralentissement depuis les années 1990. De la débâcle de 1870 à la menace de la fermeture du site de Belfort, une histoire.

Des journalistes visitent l'usine Alsthom de Belfort, où sont construits des wagons SNCF, en mars 1972.
Des journalistes visitent l'usine Alsthom de Belfort, où sont construits des wagons SNCF, en mars 1972. Crédits : AFP

Alstom, c’est l’histoire industrielle de la France depuis sa création il y a 141 ans. Développé dans l'Est français après la guerre de 1870, d'abord à Mulhouse, puis à Belfort pour éviter la tutelle prussienne, c'est à l'Alsace que le groupe doit les trois premières lettres de son nom. Son histoire est jalonnée de fusions, notamment avec des entreprises américaines, qui vont faire d'elle un acteur majeur du secteur industriel français.

Alsthom est la contraction de l’Als pour Alsacienne et Thom pour Thomson. A plusieurs moments de l’histoire d'Alstom il y aura une coopération des technologies américaines avec le tissu industriel français belfortain. - Pierre Lamard

Acteur de la reconstruction d'après-guerre et au cœur de la modernisation du pays, le groupe a connu son apogée pendant les années pompidoliennes. Alstom, c’est le TGV, mais c’est aussi les centrales nucléaires, le paquebot France et, plus récemment, les turbines électriques du barrage des Trois-Gorges, en Chine. 

Ambroise Roux est un des grands cerveaux du patronat français. Il partage avec Georges Pompidou, l’idée qu’il faut des champions nationaux. Pour lui, l’Etat doit être au service de ses champions nationaux et ces derniers doivent faire la pluie et le beau temps en politique. Ambroise Roux est quelqu’un qui a un horizon à la fois politique et économique. - Patrick Fridenson

Mais depuis les années 1980, le groupe connaît de plus en plus de difficultés. Passé par une multitude de rachats et de fusions, son périmètre d'activité a sans cesse changé et la concurrence de plus en plus mondialisée a fragilisé sa position sur le marché. Aujourd'hui, malgré son passé de fleuron national de l'industrie et de la technologie, l’entreprise ferme peu à peu ses usines en hexagone.

Pour revenir sur l’histoire de cette entreprise, depuis sa naissance en Alsace au lendemain de la défaite de Napoléon III face aux Prussiens aux difficultés qu'elle connaît aujourd'hui face aux grands enjeux de la mondialisation et la concurrence internationale, nous avons fait appel à deux spécialistes : Patrick Fridenson, historien, directeur d'études à l'Ecole des hautes études sciences sociales (EHESS) et Pierre Lamard, professeur d’histoire industrielle, dirige le département « Humanités » de l’université de technologie de Belfort-Montbéliard, et inscrit ses recherches au sein du laboratoire RECITS.

Références sonores

  • Lecture de la « Proclamation de l’empereur au peuple français » extrait de l’émission « Le cours de l’histoire » du 24 juin 2020
  • Extrait de l’émission « Est panorama » du 7 octobre 1967, archive Ina
  • Extrait d'une interview d'Ambroise Roux au Journal télévisé de 20h de la RTF/ORTF du 3 octobre 1973, archive Ina
  • Mash de conflits et de négociations chez Alsthom, actualités de France Inter du 12 octobre 1979 et du 03 novembre 1979

Références musicales

  • « Locomotive Breath » par Jethro Tull

Chroniques

14H54
5 min

Le Journal de l'éco

Libre-échange : une stratégie seulement chinoise ?
Intervenants
  • Historien, directeur d'études à l'Ecole des hautes études sciences sociales (EHESS)
  • Professeur d’histoire industrielle, dirige le département « Humanités » de l’université de technologie de Belfort-Montbéliard, et inscrit ses recherches au sein du laboratoire RECITS.
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......