LE DIRECT
Une boule de cristale
Épisode 1 :

Prévisionniste : un métier d'avenir ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Alors que la crise de la Covid plonge tous les acteurs de l'économie dans une profonde incertitude quant au futur, chacun est tenu de faire des prévisions avec des moyens limités.

La deuxième réunion du Commissariat général au plan en 1946 à l'Hôtel de Vogüé, en présence notamment de Georges Bidault, Felix Gouin, Jean Monnet et François de Menthon.
La deuxième réunion du Commissariat général au plan en 1946 à l'Hôtel de Vogüé, en présence notamment de Georges Bidault, Felix Gouin, Jean Monnet et François de Menthon. Crédits : STAFF / AFP - AFP

Cette semaine, nous allons pénétrer les secrets des économistes qui depuis le début du 20ème siècle élaborent des modèles pour prévoir l’avenir. Une véritable industrie de la prévision est apparue avec des personnalités comme John Moody ou Irving Fisher et elle n’a cessé de se développer jusqu’à nos jours. C'est une industrie aussi décriée que sollicitée : les économistes sont régulièrement accusés de lire l’avenir dans une boule de cristal, et pourtant leurs compétences sont toujours plus demandées. L'histoire de la prévision économique et de son influence sur les politiques publiques va nous intéresser aujourd’hui.

Alors les prévisions représentent-elles le salut de notre économie ? C'est la question que nous nous posons avec Patrick Allard, consultant permanent auprès du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie, et ancien haut fonctionnaire à Bercy.

Alfred Sauvy, un des père de la comptabilité nationale en France et de la prévision économique, disait « la prévision est pour l’Homme un acte aussi nécessaire et aussi fréquemment répété que la respiration ». Par cela il disait que l’ensemble des actes économiques qui forment l’activité dans un pays sont le résultat d’une myriade de décisions prises par une myriade d’acteurs qui agissent tous en fonction d’anticipations qu’ils se font du futur. - Patrick Allard

L’État, c’est une grosse bureaucratie : il y a beaucoup de silos, plein de morceaux prêts à défendre leurs prérogatives. Il n’est pas évident que tout cela s’organise sans une action venant du haut. Le commissariat pourrait servir à cela. De ce point de vue-là, nous avons le réducteur d’incertitude qu’envisageait autrefois le Commissaire général du Plan Pierre Massé. - Patrick Allard

Chroniques

14H54
5 min

Le Journal de l'éco

Inflation : le nouveau pari des Banques Centrales ?

Bibliographie

Prévoir le monde de demain

Prévoir le monde de demainCNRS éditions, 2020

Intervenants
  • Consultant permanent auprès du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie, et ancien haut fonctionnaire à Bercy.
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......