LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ploutos, dieu de la richesse et de l'abondance dans la mythologie grecque.
Épisode 1 :

L'économie contre la religion

58 min
À retrouver dans l'émission

Dieu est mort, disait Nietzsche. Le libéralisme semble en effet avoir complètement effacé l'ordre moral du domaine de l'économie. Mais est-ce vrai ? L’économie s’est-elle véritablement émancipée du religieux ?

Le Christ chassant les marchands du Temple, 1600
Le Christ chassant les marchands du Temple, 1600 Crédits : Le Greco - Wikicommons

Alors que c’est la rationalité religieuse qui a présidé à l’organisation du monde politique et économique pendant des siècles, depuis les Lumières, et plus encore depuis la Révolution industrielle, la rationalité de l’organisation économique s’émancipe de celle du religieux. Ce sont deux logiques qui s'affrontent : la rationalité de valeur d'une part, qui impose d'agir en fonction de ses croyances, et la rationalité instrumentale de l'autre, qui est l'intermédiaire entre les moyens et les fins. 

Les trois grandes religions monothéistes définissent l’action économique comme étant individuelle, relevant d’une éthique et qui s’inscrit dans des normes. Elles ne voient pas l’économie au sens large : elles ne voient que l’action individuelle. - Olivier Roy

Mais il convient de ne pas opposer les deux trop frontalement. La main invisible d'Adam Smith a beau stipuler une autonomie du fait économique par rapport au monde religieux, la rationalité moderne s'est néanmoins développée dans le cadre de la pensée religieuse. C'est notamment le sociologue Max Weber qui a étudié le lien entre économie et religion. Dans son livre L'Éthique protestante et l’esprit du capitalisme, il s'efforce d’expliquer pourquoi le régime économique capitaliste s’est développé en Occident. Selon son analyse, l’éthique protestante incite au travail régulier, constant et rationnel ainsi qu'à l'épargne. Or, le travail et l'accumulation d'un surplus à réinvestir permettent le développement du capitalisme. Weber met ainsi en évidence l’existence d’un rapport étroit entre l’éthique protestante et l’esprit du capitalisme, c’est-à-dire entre le religieux et l’économique.

La religion à quelque chose de très spécifique en ce sens qu’elle définit une série de normes qui s’appliquent à l’ensemble de la vie. Lorsque le capitalisme moderne émerge, la question se pose de savoir ce qui est le bien suprême : le salut ou l’enrichissement ? - Philippe Steiner

Quel lien pouvons-nous faire aujourd'hui entre religion et économie ? L’économie est-elle encore une science morale ? Pour en parler, nous avons fait appel à Olivier Roy, politologue spécialiste de l’islam, professeur à l’Institut universitaire européen de Florence (Italie) et Philippe Steiner, professeur de sociologie à l'Université Paris-Sorbonne et membre de l'Institut Universitaire de France, spécialiste de la sociologie économique.

Chroniques
14H54
4 min
Le Journal de l'éco
Reconfinement : quelle est la bonne stratégie ?
Intervenants
  • Politologue spécialiste de l’islam, professeur à l’Institut universitaire européen de Florence (Italie)
  • professeur de sociologie à l'Université Paris-Sorbonne et membre de l'Institut Universitaire de France, spécialiste de la sociologie économique
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......