LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Yann Algan a reçu le Prix du meilleur jeune économiste français en 2009.
Épisode 2 :

Yann Algan, penseur du bien-être en économie

58 min
À retrouver dans l'émission

Alors que le gouvernement cherche à relancer l'économie, et si l'ingrédient mystère était la confiance des uns envers les autres ?

Yann Algan a reçu le Prix du meilleur jeune économiste français en 2009.
Yann Algan a reçu le Prix du meilleur jeune économiste français en 2009. Crédits : Scpo-ac (via Wikicommons)

“Comme la confiance est la santé des monarchies, ainsi la défiance est la santé des Républiques” disait le philosophe Alain dans son essai intitulé Le culte de la raison comme fondement de la République. S’il est vrai que l’opposition et le désaccord sont placés au cœur du projet démocratique, avec l’excès de défiance vient de réels problèmes d’organisation socio-économiques des sociétés. C’est en tout cas la thèse de notre invité, qui a placé la confiance des citoyens au centre de ses recherches sur l’efficacité des politiques économiques.

Les pays qui ont un niveau de confiance important ont aussi un niveau de revenu par habitant beaucoup plus élevé. - Yann Algan

Depuis longtemps, les politistes ont observé que la confiance entre les citoyens était la clef d’une société stable. Les économistes, quant à eux, ont souligné que le manque de confiance entre les acteurs constituait un frein à l’efficacité des marchés. Plus les individus coopèrent entre eux, plus le fonctionnement de l'économie est fluide. C’est ainsi que le prix Nobel d’économie Kenneth Arrow comparait la confiance d’une société à une “institution invisible” non marchande.

La confiance est donc l’un des rouages essentiels de la croissance, si bien que nombre d’économistes et de responsables politiques s’inquiètent aujourd’hui de ce que la défiance s’installe en France. Un phénomène révélé par la crise des gilets jaune et accentué par le Covid, qui menace notre avenir économique.

À niveaux de revenus égaux, les Français se décalent beaucoup moins satisfaits dans leurs vies que les autres européens. - Yann Algan

Alors que nous vivons une crise sans précédent et aux multiples dimensions, Yann Algan, doyen de l’École d’affaires publiques de Sciences Po Paris et membre du Conseil d’analyse économique (CAE), propose de prendre au sérieux l’idée que la confiance entre les citoyens est la clef d’une relance économique efficace. Il propose de mettre les pouvoirs locaux au centre de la réflexion afin de répondre aux enjeux particuliers de la manière la plus efficace possible.

Références sonores

  • Marcel Gauchet dans Répliques sur France Culture en mars 2016 
  • Discours de politique générale de Jean Castex, prononcée à l'Assemblée nationale le 15 juillet 2020
  • Eloi Laurent, dans les Carnets de l'économie sur France Culture, et novembre 2012
  • Mash de reportages sur la défiance des français envers la classe politique

Référence musicales

  • Etta James - "Trust in me"
Chroniques
14H54
5 min
Le Journal de l'éco
Guerre et entreprise : quand les managers en prennent pour leur grade

Bibliographie

La société de la défiance, Éditions rue d'Ulm, 2016

La société de défianceYann AlganÉditions rue d'Ulm, 2016

Les Origines du populisme

Les Origines du populismeYann Algan, Daniel Cohen et Martial FoucaultSeuil, coll. La République des idées, 2019

Intervenants
  • doyen de l’école d’affaires publiques de Sciences Po et professeur d’économie
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......