LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ploutos, dieu de la richesse et de l'abondance dans la mythologie grecque.
Épisode 2 :

Dans les comptes du Vatican

59 min
À retrouver dans l'émission

Le Vatican a des difficultés financières. Pour l'année en cours, son déficit est estimé à presque 20% de son PIB. Comment l'institution catholique a-t-elle organisé son indépendance financière depuis sa séparation progressive de l'État ?

Perception de la dîme, contribution financière qui servait à rémunérer les seigneurs et les églises.
Perception de la dîme, contribution financière qui servait à rémunérer les seigneurs et les églises. Crédits : Pieter Brueghel le Jeune, 1617.

La crise actuelle a révélé la fragilité générale du budget du Saint-Siège de l'Eglise catholique, dépendante de ces revenus touristiques pour survivre, et ce d’autant plus que les comptes papaux souffrent d’un déséquilibre systémique. En effet, ces dernières années, le budget de l’Etat pontifical s’est déséquilibré, lentement mais sûrement, en raison de l’augmentation des frais généraux, mais aussi du tarissement des dons venus des Eglises locales, comme celle d'Allemagne ou des Etats-Unis, menacée de lourdes sanctions financières en raison de multiples scandales sexuels. En 2015, le déficit de l’Etat pontifical se limitait à 12,4 millions d’euros. Pour 2020, selon les dernières estimations remontant au mois de juin, il devrait être d’au moins 50 millions. 

L’église catholique est une sur le plan de la discipline, mais sur le plan financier, c’est une nébuleuse. - Jean-Pierre Moisset

Le rapport à l’argent est nécessairement délicat pour une institution tiraillée entre la dénonciation biblique de l’argent qui corrompt et la nécessité de disposer de moyens pour annoncer l’Evangile. Si saint François d’Assise refusait de toucher l’argent, les évêques ont veillé à ce que leurs diocèses n’en manquent pas. La Banque du Vatican est par ailleurs régulièrement pointée du doigt pour ses placements financiers douteux et cela malgré la volonté affichée du pape François d’assainir les comptes de l’institution religieuse. Comment l’Eglise, et l’institution qui en est à la tête, le Vatican, ont-elles progressivement appris à gérer leur indépendance financière plus ou moins imposée au cours du XXème siècle ? Comment les institutions catholiques sont-elles devenues des entités économiques de droit commun qui se plient aux règles du marché et de la régulation financière et quelles conséquences pour leur image ?

Cela fait une dizaine d’années que les fastes du Saint-Siège ont été réduits. - Gérald Arboit

Pour parler de l'économie de l'Eglise chrétienne, nous avons fait appel à Gérald Arboit, historien, chercheur associé au SIRICE (Sorbonne, Identités, Relations internationales et Civilisations de l’Europe)  Paris 1-Paris 4 et docteur habilité à diriger des recherches et Jean-Pierre Moisset, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Michel de Montaigne, Bordeaux 3.

Chroniques
14H54
5 min
Le Journal de l'éco
Boycott des produits français : qui risque le plus ?

Bibliographie

Intervenants
  • historien, chercheur associé au SIRICE (Sorbonne, Identités, Relations internationales et Civilisations de l’Europe) Paris 1-Paris 4 et docteur habilité à diriger des recherches
  • maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Michel de Montaigne, Bordeaux 3.
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......