LE DIRECT
Le Petit César de Mervyn LeRoy
Épisode 3 :

Le trafic en fiction

58 min
À retrouver dans l'émission

Ascension et chute des bandits de grand chemin et des escrocs à la petite semaine. Retour sur la figure et les représentations des trafiquant et des trafics au cinéma.

Le Petit César de Mervyn LeRoy
Le Petit César de Mervyn LeRoy Crédits : DR

Troisième jour de notre série consacrée à “l’économie souterraine”...

Aujourd’hui nous allons passer de l’ombre à la lumière et même aux projecteurs, puisque nous allons parler du trafic au cinéma.

C’est, en particulier, le “trafiquant”, le “gangster”, tel qu’il a été représenté dans l’Histoire du cinéma - sur lequel nous allons nous pencher. Figure parfois inspirée des faits divers narrés dans la presse, le gangster est ce héros “marginal”, souvent issu d’un milieu populaire qui fonde sa propre morale et s’invente un code d’honneur…

Musiques :
Ken Boothe - "Speak softly love (godfather's theme)"
Alexis HK - "Les Affranchis"

Générique : Quantic - “Time is the enemy”

"Au départ Vitto Corleone fait le choix d'une vie honnête et laborieuse. Jusqu'au jour où il perd son emploi à cause du chef du gang local. C'est là qu'il va basculer dans le crime. Ces gens ne sont pas présentés comme des pervers attirés par l'immoralité, mais qui suivent une nécessité pour sustenter sa famille." Sophie Djigo

"Certains individus veulent rompre avec le déterminisme social et décident de forcer le destin. Pour certains hélas c'est la prison qui les attend, mais ceux qui réussissent à changer d'identité, à faire fortune, on peut penser qu'ils se sont réellement échappés" Myriam Tsikounas

Chroniques

14H55
4 min

Les Nouvelles de l'éco

L'origine du changement d'heure
Intervenants
  • Professeure d’Histoire et Communication, Université Paris I
  • philosophe et militante, fondatrice du collectif MIGRACTION 59

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......