LE DIRECT
John Linnell, "Wheat", vers 1860, huile sur toile, 94,2 x 104,6 cm, National Gallery of Victoria, Melbourne (Australie)
Épisode 1 :

Aux origines, les physiocrates

58 min
À retrouver dans l'émission

La physiocratie est un courant de pensée économique développé à la moitié du XVIIIe siècle, dont le principal représentant est François Quesnay (1694-1774). Les physiocrates prônent notamment la liberté du commerce du blé ou encore le développement de l'agriculture par de grandes exploitations...

John Linnell, "Wheat", vers 1860, huile sur toile, 94,2 x 104,6 cm, National Gallery of Victoria, Melbourne (Australie)
John Linnell, "Wheat", vers 1860, huile sur toile, 94,2 x 104,6 cm, National Gallery of Victoria, Melbourne (Australie) Crédits : Domaine public

Nous entamons aujourd’hui une série consacrée à l’agriculture et à l’économie des champs… Et pour cela, nous remontons l’Histoire jusqu’aux Lumières à la rencontre de philosophes et économistes que l’on a appelé les physiocrates. Un courant dont la doctrine se fonde sur l’idée d’une supériorité de la nature - source principale de richesses - et d’un projet : celui de remettre l’agriculture au centre des politiques économiques. Un courant qui séduira - pendant un temps - la cour de Versailles et dont la brièveté n’a d’égale que l’intensité des débats qu’il suscite alors. Terreau fertile, la pensée physiocratique a continué d'irriguer la science économique jusqu’aux plus grands penseurs de David Ricardo à Marx et bien d’autres encore...

"Au cœur de la physiocratie : la pouvoir de la nature. C'est à partir des articles publiés dans l'Encyclopédie en 1756 et 1757 ("fermier", "grain") que les principaux concepts de la physiocratie, notamment le produit net, la productivité exclusive de l'agriculture et la liberté du commerce des grains, vont apparaître." (Arnaud Orain)

Nous allons parler des physiocrates en compagnie d'Arnaud Orain, professeur de sciences économiques à l’Université Paris 8, et Philippe Minard, professeur d’histoire économique et sociale à l’Université Paris 8 et directeur d’études à l’EHESS. Ils ont tous deux dirigé, avec Gérard Klotz, l’ouvrage: Les voies de la richesse ? La physiocratie en question (1760-1850) aux Presses Universitaires de Rennes.

"Il faut considérer cette idée de l'existence d'un ordre naturel. Toute la scientificité supposée de la physiocratie vient de là, de ce postulat que l'économie est comme une physique, que tous les phénomènes économiques sont gouvernés par des lois qui sont analogues aux lois physiques. Quels que soient les temps ou les latitudes où on se trouve, l'économie répond à des lois universelles, universelles car elles sont fondées sur les besoins physiques de l'Homme, et donc antérieures aux conventions sociales." (Philippe Minard)

Références sonores :

  • Jacques Généreux, au micro de Dominique Rousset, dans L'Economie en questions, France Culture, 18 septembre 1998
  • Christian Schmidt, au micro de Claude Mettra, dans Les Idées et l'Histoire, France Culture, 20 novembre 1969
  • Bourvil, "Les Haricots", extrait de l'opérette La Route fleurie de Francis Lopez et Raymond Vincy, 1952
  • Lecture du Tableau économique de Français Quesnay, diffusée dans L'Economie en questions, France Culture, 18 septembre 1998
  • Albert Jacquart, dans Le Regard d'Albert Jacquart, France Culture, 6 mai 2002
  • Déodat de Sévérac, "Les Semailles", in Le Chant de la terre, interprété par Jordi Masó, extrait de l'album Le Chant de la terre / Sonate (Naxos, 2012)
  • Quantic, "Time Is The Enemy", extrait de l'album The 5th Exotic, Tru Thoughts, 2001 (générique)

Pour aller plus loin :

"François Quesnay, fondateur de la physiocratie", article de Gilles Dostaler, Alternatives économiques, 1er septembre 2002

"La pensée des physiocrates : les grands thèmes", par Jean-Pierre Potier, SES-ENS Lyon, 7 décembre 2006 

Physiocratie, ou Constitution naturelle du gouvernement le plus avantageux au genre humain (1768), BnF Gallica 

Tableau économique (1758) de François Quesnay, BnF Gallica

"Agriculture, esprit du temps et mouvement des Lumières", par Gilles Denis, Histoire et Sociétés rurales, 2017

"Les penseurs du libéralisme au XVIIIe siècle", émission La Fabrique de l'Histoire d'Emmanuel Laurentin, France Culture, 7 janvier 2015

Chroniques

14H55
3 min

Les Nouvelles de l'éco

La France, grenier de la Chine
Intervenants
  • Directeur d'études à l’EHESS et professeur des universités à l'Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis
  • Professeur à l’Université Paris VIII Saint-Denis.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......