LE DIRECT
La Bourse de Paris
Épisode 2 :

Les tribulations d'une entreprise en Bourse

58 min
À retrouver dans l'émission

Il y a dix ans, la Bourse de Paris comptait 818 entreprises cotées. Elles ne sont plus aujourd'hui que 696. Comment comprendre une telle désaffection des entreprises ? Quels avantages ont-elles à s'introduire en Bourse ?

On comptait 733 entreprises cotées en 2007 à la Bourse de Paris (à la fois sur Euronext Growth et  Euronext ), elles sont 634 en 2019.
On comptait 733 entreprises cotées en 2007 à la Bourse de Paris (à la fois sur Euronext Growth et Euronext ), elles sont 634 en 2019. Crédits : Michel SETBOUN/Gamma-Rapho - Getty

C’est une entrée en bourse pour le moins chaotique qu’a vécu Uber l’an dernier. Sept mois seulement après son arrivée à Wall Street, l’action du géant américain des VTC a chuté de 33%, entraînant une perte de plus de 25 milliards de dollars pour les investisseurs. Un fiasco qui vient rappeler que la cotation en bourse n’est pas toujours un pari gagnant. Les sociétés sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses à se tourner vers d’autres sources de financement… alors les entreprises ont-elles encore intérêt à entrer en bourse ?  C’est la question qui va nous occuper dans l’heure qui vient…

En quoi l'entrée en Bourse est-elle désirable pour une entreprise ?

D'un point de vue stratégique, c'est un signal très fort envoyé par l'entreprise à l'environnement. Ensuite, cela sert à financer sa croissance c'est-à-dire tous les investissements réalisés grâce à cette levée de capitaux. Une autre raison, plus classique, est aussi celle de la notoriété : valoriser sa marque en s'introduisant sur un margé étranger une entreprise va donner de la visibilité à son offre. - Marie-Christine Chalus-Sauvannet

La capitalisation boursière augmente au niveau international mais le nombre d'entreprises qui entrent en Bourse diminue

En France, il y a à peu près 2 millions d'entreprises en France, dont 800 cotées, la plupart du temps les plus grosses. Chaque année, une trentaine viennent se faire coter, et une quarantaine qui sortent. On observe une augmentation de la taille moyenne des entreprises cotées en Bourse. C'est lié au fait que l'épargne se concentre de plus en plus entre un nombre de gestionnaires de fonds de plus en plus limité. Le leader européen de gestion de fonds Amundi gère près de 1500 milliards d'euros par exemple." - Pascal Quiry

Références sonores : 

  • Extrait du film Tradeuse, de Meera Menon (2016)
  • Les petits épargnants se réjouissent de l'entrée en Bourse de la Française des Jeux / LCI 19 novembre 2019
  • Extrait de l'épisode 1 de la saison 2 de la série Silicon Valley
  • Interview du co-fondateur de LinkedIn, Reid Hoffman, par World Affairs en 2018

Références musicales : 

  • "Wall Street is burning" / David Caroll
  • "Dance of the clairvoyants" / Pearl Jam
  • Générique : "Time is the enemy" / Quantic

Chroniques

14H54
4 min

Le Journal de l'éco

Après le Brexit, le feuilleton de l'accord commercial ?
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Chronique
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......