LE DIRECT
En 1936 sort la première voiture de Toyota (encore appelée Toyoda) : la AA
Épisode 1 :

Toyota et les chaînes de production

58 min
À retrouver dans l'émission

Toyota sort sa toute première voiture en 1936 : la "AA". Aujourd'hui, la marque japonaise est l'un des plus gros groupes automobiles mondiaux. Revenons donc aujourd'hui sur les aspects productivistes du toyotisme : le "juste-à-temps" combiné aux héritages tayloristes et fordistes.

En 1936 sort la première voiture de Toyota (encore appelée Toyoda) : la AA
En 1936 sort la première voiture de Toyota (encore appelée Toyoda) : la AA Crédits : Domaine public

"Initialement, Toyoda développe son activité dans l'industrie du textile, apprenant son métier à la fois par la tradition japonaise mais aussi au contact des Anglais et des Américains. Il innove avec une machine à tisser automatique." (Patrick Friedenson)

Premier jour d’une nouvelle série consacrée à des histoires de géants - pas ceux des contes de notre enfance certes mais des géants tout de même - géants économiques ayant bâti leur empire sur une innovation. Nous commençons cette semaine avec un récit tout droit hérité des mythes orientaux : celui de Toyota. L’histoire débute au Japon, avec une dynastie d’inventeurs qui vont révolutionner le monde industriel. Leur expérience va donner naissance à un modèle de gestion, d’organisation du travail et un nouveau rapport de l’ouvrier à son entreprise. Un modèle qui a fait l’objet de nombreuses critiques notamment concernant les conditions de travail mais qui - tout comme le taylorisme en son temps - aura profondément marqué les esprits, ou plutôt les corps… Si les nouvelles tentatives de toyotisme ont échoué, on ne peut nier que quelque chose de la rationalisation qu’il a insufflée subsiste encore dans nos sociétés managériales...  Pour parler donc du modèle Toyota, nous sommes en compagnie de l’historien Patrick Fridenson, directeur d’études à l’EHESS et auteur de L'aluminium, matière à création : XIXe-XXIe siècles aux Presses universitaires François Rabelais, et Michel Freyssenet, directeur de recherche au CNRS, co-fondateur du Groupe d’Etudes et de Recherche Permanent sur l’Industrie et les Salariés de l’Automobile et co-auteur, avec Robert Boyer, de Des modèles productifs à La Découverte.

"Une des façons de réduire le coût est d'éviter que la production subisse des a-coups au cours de la journée, du mois, etc. On peut alors niveler la production. Le système du "juste-à-temps" va contribuer à ça." (Michel Freyssenet)

Références sonores :

  • Quantic, "Time Is The Enemy", extrait de l'album The 5th Exotic, Tru Thoughts, 2001 (générique)
  • Sakoshi Kamata, au micro de Daniel Mermet, dans Là bas si j’y suis, le 18 mai 2010 sur France Inter
  • Shugo Tokumaru, "Karte", extrait de l'album L.S.T. (2005)
  • Jacques Merlino et Tetsuo Kitagawa, dans un reportage Envoyé spécial, le 5 novembre 1998 sur France 2
  • Jacques Généreux, au micro de Dominique Rousset, dans L'économie en questions, le 24 juillet 1998 sur France Culture
  • Yellow Magic Orchestra, “Be A Superman”, extrait de l'album Technodon (1993)

Chroniques

14H55
3 min

Les Nouvelles de l'éco

Toyota ou les révolutions du moteur

Bibliographie

L'aluminium, matière à création (XIXe-XXIe siècle)Patrick FridensonPresses universitaires François Rabelais, 2017

Intervenants
  • Directeur de recherche au CNRS, co-fondateur du Groupe d'Etudes et de Recherche Permanent sur l'Industrie et les Salariés de l'Automobile (GERPISA)
  • Historien, directeur d'études à l'Ecole des hautes études sciences sociales (EHESS)

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......