LE DIRECT
Garde à vue d'un jeune mineur.

Gardes à vue : une radiographie du corps social

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, nous vous proposons de plonger dans les drames intimes, les violences, petites et grandes, visibles ou invisibles, du temps de la garde à vue, avec pour guide celui qui est peut être le mieux placé pour les constater voire les adoucir, l'avocat de garde à vue.

Garde à vue d'un jeune mineur.
Garde à vue d'un jeune mineur. Crédits : © Jean-Pierre REY / Gamma-Rapho - Getty

La garde à vue est l’un de ces moments où une vie peut basculer, un temps de tension extrême où chaque minute compte. Et pourtant ce n’est qu’en 2011 que l’avocat fut autorisé à assister les citoyens dans cette première étape déterminante de toute la suite de la procédure pénale. Dans un livre passionnant, Commis d’office. Chroniques de gardes à vue (éditions Louis de Mareuil, 2020), un avocat du Barreau de Paris, Thierry Chevillard, raconte ces morceaux de vies et nous fait rencontrer quelques-uns des destins qu’il a croisés. Et parfois sauvés. 

On a une demi-heure (avec le prévenu), alors il faut comprendre très vite la situation. Et il faut savoir aussi que les personnes ne disent pas toujours la vérité, c'est un gros problème. Il faut savoir lire entre les lignes, il faut poser les bonnes questions,[...] et après, il faut un peu voir quel va être l'avenir de la personne, [...] parce que les gens dans l'angoisse se demandent ce qu'ils vont devenir. Et il faut pouvoir, d'une certaine façon, répondre à cette question. C'est très important parce que tout d'un coup, le stress tombe. [...] C'est pour ça que l'avocat est très important. Si on fait bien son travail, on peut faire en sorte que les gens s'apaisent.

On dit souvent qu'il y a une sorte de fatalité au crime ou à la commission d'infractions, etc. Moi, je pense qu'il y a pas de fatalité parce que le but de la société, c'est quand même d'être heureux ensemble. Ce n'est pas de prendre des risques en prenant le métro. 

(À propos du rôle d'avocat commis d'office) - (Les gens pensent que) l'on doit être nul puisqu'on est commis d'office. On ne doit pas avoir de cabinet, on doit être vraiment la lie du Barreau. Il y a ce mépris : les gens se disent s'il est commis d'office, c'est qu'il n'a pas suffisamment d'expérience pour pouvoir me renseigner. Donc, il faut que je me méfie de sa parole, ce qui est incroyable. Du coup, c'est passionnant de richesse psychologique, c'est d'une profondeur sans nom.

Le problème, c'est la parole du mis en cause, car nous, on ne peut rien faire s'il ne reconnaît pas les faits. Il joue son destin. S'il est intelligent, il reconnaît les faits, et là, on peut faire quelque chose, même en l'espace d'une demi-heure, [...] je peux l'aider. Mais si la personne ne fait pas d'efforts et refuse de reconnaître les faits, [...] soyez sûr que ça va se retourner contre lui.

Avant que l'on nous autorise à intervenir en garde à vue, les policiers - ou la police judiciaire -, et les avocats, étaient deux corps qui se regardaient en chiens de faïence. Puis, on a appris à se connaître et les policiers se sont vite aperçus que l'avocat, en garde à vue, permettait de fluidifier la procédure. Il y avait nettement moins d'agressivité puisqu'on voyait les mis en cause et qu'en les voyant, on faisait en sorte que le stress de la garde à vue retombe.

Tous ces dossiers, toutes ces gardes à vue, d'une certaine façon, c'est la faillite de l'État. [...] Je sais qu'on peut dire que l'État ne peut pas être surpuissant. "Si" ! Il doit être présent, beaucoup plus présent par les moyens, qui ne sont pas suffisants. [...] L'État peut mieux faire.  

Cette émission a été diffusée pour la première fois le 30 septembre 2020.

Extraits musicaux

Chanson choisie par Thierry Chevillard : "Que serais-je sans toi ?" par Jean Ferrat - Album : "La montagne (1980) - Label : Disques Temey

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Autre extrait musical : "Le vent nous portera" composée par Noir Désir et interprété par Sophie Hunger - Album : 1983 (2010) - Label : Universal music

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......