LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un coiffeur à l'effigie de Pablo Escobar à Medellin (Colombie)

Le mythe du bandit social

59 min
À retrouver dans l'émission

Le mythe de Robin des bois a la vie dure ; il ne cesse de se recomposer comme le montre un collectif d’anthropologues qui en ont fait leur terrain de recherches dont ils ont publié les résultats dans la dernière livraison de la revue Terrains intitulée « Brigands ».

Un coiffeur à l'effigie de Pablo Escobar à Medellin (Colombie)
Un coiffeur à l'effigie de Pablo Escobar à Medellin (Colombie) Crédits : © Raul ARBOLEDA - AFP

Ils se sont intéressés aux formes charismatiques de la délinquance qui ne manquent pas à travers le monde, de Pablo Escobar en Colombie à Phoolan Devi en Inde, en passant par Christopher « Dudus » Coke en Jamaïque.

Esprit de justice propose une lecture vivante de cette apparente contradiction d’un délinquant qui redistribue les richesses, de « voleurs dans la loi », des bandits juges de paix de leur quartier ou de députés qui tirent gloire de leur casier judiciaire en Inde : que signifie ce persistant paradoxe qui en dit beaucoup sur nos sociétés mais aussi encore plus sur notre temps ?

  • David Picherit, anthropologue en résidence à l’Institut français de Pondichéry qui a coordonné le numéro de la revue Terrains consacrée à ce sujet,
  • Maroussia Ferry, anthropologue, post-doctorante à l’Institut des hautes études internationales et du développement à Genève,
  • Paul Rollier, anthropologue spécialisé sur la religion au Pakistan.

Je faisais mon terrain de thèse en Géorgie et en France sur les femmes migrantes géorgiennes et aussi en Turquie, surtout entre deux terrains turcs et géorgiens. J'étais revenue en France où je fréquentais également des migrants et migrantes. J'ai commencé à m'intéresser aux voleurs dans la loi un peu par la bande, par hasard comme souvent dans ce cas-là. Je n'ai pas rencontré précisément de voleurs dans la loi, mais des cambrioleurs qui ne sont pas intronisés voleurs dans la loi, n'en ont pas le titre, qui, au grand jamais ne pourraient se prétendre voleurs dans la loi car ce serait un grave péché. Donc, je les ai rencontrés par le hasard des réseaux d'interconnaissances et j'ai pu devenir assez proche de certains d'entre eux pendant quelques mois. Maroussia Ferry

Ca fait une dizaine d'années que je travaille au Pendjab pakistanais, dans des quartiers populaires, surtout de la ville de Lahore, et donc un peu par hasard, je suis tombé sur ces figures d'autorité, à l'échelle du quartier, qui sont, pour la plupart, des hommes qui ont commis un meurtre plus ou moins licite, illégal, mais commis, aux yeux de la population, pour les bonnes raisons, c'est-à-dire, soit pour défendre son droit, sa propriété ou plus souvent, pour défendre l'honneur des femmes de la famille ou se venger d'un meurtre qui a été commis sur un membre de sa propre famille. Paul Rollier

Je travaille dans le sud de l'Inde, sur les hommes de main de politiciens criminels et notamment sur le trafic du bois de santal, et j'en suis venu à m'intéresser à la figure emblématique de ce trafic, un bandit, Veerappan (Koose Munisamy Veerappan), tué en 2004. [...] Il est extrêmement célèbre. Il y a des séries télévisées de plus de 170 épisodes, des BD, des films sur lui. Aujourd'hui, il y a même une multinationale qui s'est emparée de cette figure pour fabriquer un parfum à son effigie, une crème à moustaches parce que c'est quelqu'un qui a une moustache très imposante. Donc, ce personnage, aujourd'hui, dépasse les frontières. David Picherit

Pour en savoir plus

Avant de devenir un mythe, les voleurs dans la loi, c'est une réalité qui est née dans les années 30 dans les goulags staliniens ; il s'agissait au début de détenus de droit commun. [...] Cette organisation se constitue et a été tout de suite très politique, opposée au pouvoir soviétique, parce que ces délinquants de droit commun, des criminels, refusaient de collaborer avec les autorités du goulag pour contrôler les détenus politiques. Autour de tout ça, tout un corpus de règles et d'interdits a été mis en place. [...] L'univers hiérarchique des voleurs dans la loi se consolide en prison. C'est depuis la prison aussi que se prennent beaucoup de décisions importantes. Il ne suffit pas de mettre des voleurs dans la loi en prison pour les neutraliser. Maroussia Ferry

On voit émerger, et pas seulement dans le sud de l'Inde, des personnages qui, par la violence, parviennent à gérer des trafics et ensuite à entrer en politique puisque la politique offre l'impunité. Et on voit énormément de politiciens ayant des casiers judiciaires très, très lourds. On estime à 40% de députés ayant des casiers judiciaires importants et ces personnages sont élus. David Picherit

Ce qui est singulier au Pakistan, à l'exception de Karachi, sans doute, c'est qu'entrer en politique ne requiert pas forcément d'être passé en prison. [...] La plupart des personnes avec lesquelles je travaille sont passées en prison, aspirent à être des caïds de quartier mais ne sont pas forcément tentées par la politique. Par contre, pour être un homme politique, il faut être allé en prison, mais pas pour les mêmes raisons, c'est-à-dire qu'il faut avoir été victime de la répression policière, par exemple de l'Etat, pour gagner une certaine légitimé politique. Paul Rollier

Extraits musicaux

Morceau choisi par David Picherit

"Kaala Rey" par Sneha Khanwalkar, Manoj Bajpai, Tigmanshu Dhulia, Nawazuddin Siddiqui et Reemma Sen - extrait de la BO du film Gangs of Wasseypur II

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Morceau choisi par Paul Rollier

"Phir ek tera pyar" par Bohemia (feat. Devika) - Album : "Phir ek tera pyar" (2020) - Label : Saga Music.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • doctorante en anthropologie, spécialiste des migrations géorgiennes.
  • Anthropologue, spécialiste des migrations du travail et du politique en Inde - Institut Français de Pondichéry, Inde, CNRS, LESC, Université Paris Nanterre – Université Paris Lumières
  • Anthropologue, professeur assistant en étude sud-asiatique a l’Université de Saint Gall en Suisse.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......