LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les peines infamantes ont-elles un avenir ?

1h
À retrouver dans l'émission

Parmi les propositions avancées pour faire face au "nouveau terrorisme" des attentats de janvier commis par des Français sur d'autres Français, qui ont été vécus comme une blessure symbolique faite à la nation, des voix se sont élevées pour réclamer la déchéance de la nationalité ou le rétablissement du crime d'indignité nationale en vigueur après la seconde guerre mondiale. Si l'on comprend spontanément l'objectif de ces mesures, à savoir de réveiller le sentiment d'obligation à l'égard de la nation, ces moyens y parviendront-ils ? Peut-être faudrait-il revenir sur les raisons pour lesquelles ont a supprimé les peines infamantes il y a vingt ans, en 1994 ? Peut-être faudrait-il s'arrêter sur le contenu des droits attachés à la nationalité qui la rend peut-être moins importante qu'avant ?

C'est ce débat qu'Esprit de Justice voudrait documenter pour vous aujourd'hui.

Avec l’agenda de Laure de Vulpian

Et les reportages de Sophie Bober auprès de Brahim, un Algérien qui a obtenu la nationalité française en 1991, et d’Ilana, une Française qui s’apprête à partir vivre en Israël et à demander la nationalité israélienne.

Intervenants
  • professeur de droit privé à l’Ecole de droit de la Sorbonne (Université Paris-I)
  • Historienne, chercheuse au CNRS
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......