LE DIRECT
.

Prévoir les crimes, décevoir la justice

57 min
À retrouver dans l'émission

Le numérique pénètre nos sociétés et modifie nos modes de fonctionnement, le système judiciaire n'y échappe pas, "Esprit de justice" aborde ce soir ces différents enjeux.

.
. Crédits : © MR.Cole_Photographer - Getty

Le numérique a développé des programmes promettant de prévoir le crime, un vieux rêve qui a été porté à l’écran par le film Minority Report, réalisé par Steven Spielberg en 2002. Prévoir non plus le crime mais la récidive a également bouleversé la justice. 

Que penser de ces nouveaux instruments qui, sous prétexte de prévoir le crime, pourraient bien décevoir la justice ? 

Cela sera le thème du débat en compagnie de Bilel Benbouzid, sociologue au Laboratoire interdisciplinaire Sciences Innovation Sociétés (LISIS), auteur notamment de « Des crimes et des séismes. La police prédictive entre science, technique et divination » (Réseaux, 2017) et Angèle Christin, professeure à l’université de Stanford, auteure de Metrics at Work: Journalism and the Contested Meaning of Algorithms, Princeton University Press, 2020.

La police prédictive c'est l'articulation de deux approches : à la fois une prédiction spatio-temporelle où on envoie les policiers dans l'espace et le temps ; au bon endroit, au bon moment. Mais aussi des prédictions sur les personnes à qui on associe un score de risque de commettre un acte criminel, on va essayer de suivre de manière préventive et non pas répressive. Bilel Benbouzid 

Ces innovations technologiques s'inscrivent dans un contexte extrêmement chargé politiquement. Pour les policiers et les magistrats (aux États-Unis ndlr.), ces technologies prédictives sont vues comme des façons d'éliminer la subjectivité et notamment les biais racistes dans les prises de décisions policières et judiciaires. C'est tout à fait dans la même mouvance que le mouvement Black Lives MatTer (...). Ces technologies sont également vues comme un moyen de maintenir une forme de transparence. On voit cela avec le "body caméra" : les policiers sont censés porter des caméras, qui sont aussi vues comme une forme de surveillance permettant de documenter ce qui se passe lors des violences policières. Angèle Christin

Dans les années 1980 va émerger aux États-Unis et en Angleterre la théorie de la "victimation à répétition" selon laquelle ,si vous avez été victime d'un cambriolage une fois, votre risque d'être victime de cambriolage une seconde fois augmente. (...) Cette théorie de la "victimation à répétition" va s'inspirer des modèles de la sismologie qui modélisent les répliques des tremblements de terre et les utiliser pour modéliser les répliques des cambriolages. Bilel Benbouzid

J'ai été faire du terrain ethnographique – des entretiens, des observations, suivre le quotidien des magistrats et des avocats – dans trois tribunaux aux États-Unis : sur la côte Est, dans le Sud et sur la côte Ouest. J'ai observé la manière dont les juges et les procureurs se servaient de ces algorithmes prédictifs. Ce qui m'a frappé à partir de ce terrain, c'est qu'ils ne s'en servent "surtout pas". Il y a une certaine résistance des magistrats à utiliser ces algorithmes prédictifs. Angèle Christin

La continuité, c'est la prévention situationnelle. J'ai fait ma thèse sur ce sujet-là : c'est l'idée selon laquelle on peut régler les problèmes de sécurité non plus en agissant sur les déterminants criminels mais sur l'environnement urbain, sur une organisation optimisée et stratégique de la police : on oublie le délinquant et on s'intéresse beaucoup plus aux victimes. Bilel Benbouzid

Pour en savoir plus 

Sur Bilel Benbouzid
• La page de présentation du sociologue sur le site du Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovation Sociétés.
"À qui profite le crime ? Le marché de la prédiction du crime aux États-Unis", un essai de Bilel Benbouzid pour le site La vie des idées

Sur Angèle Christin
• La page de présentation, le CV et les publications d'Angèle Christin sur son site personnel (version anglaise).
• La page de présentation d'Angèle Christin sur le site de l'Institut d'Études Avancées de Paris (version française)

Choix musicaux 

Morceau choisi par Angèle Christin : "Therefore I Am" par Billie Eilish - Album : Therefore I Am - single (2020) - Label : Darkroom.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Morceau choisi par Bilel Benbouzid : "Outside Now Again" de Frank Zappa, interprété par l'Ensemble intercontemporain et Barking Pumpkin Digital Gratification Consort, dirigés par Pierre Boulez - Album : Boulez Conducts Zappa: The Perfect Stranger (2012) - Label : Frank Zappa Catalog.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Sociologue, maître de conférences à l'Université Paris Est Marne la Vallée, au Laboratoire Interdisciplinaire Science Innovation Société.
  • sociologue
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......