LE DIRECT
Paul Magnette lors d'une conférence de presse à la chambre du Parlement fédéral, à Bruxelles, le 11 novembre 2019

Rencontre avec Paul Magnette

57 min
À retrouver dans l'émission

Esprit de justice s'entretient ce soir avec Paul Magnette, homme politique de premier plan sur le scène belge, afin de discuter de la crise et de la transformation politique en devenir.

Paul Magnette lors d'une conférence de presse à la chambre du Parlement fédéral, à Bruxelles, le 11 novembre 2019
Paul Magnette lors d'une conférence de presse à la chambre du Parlement fédéral, à Bruxelles, le 11 novembre 2019 Crédits : © LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA / AFP - AFP

Paul Magnette est à la fois un acteur et un observateur de la politique. Président du parti socialiste wallon, maire de Charleroi, il fut le récent co-formateur du gouvernement belge. Mais il est également professeur de sciences politiques à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Il est l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages dont l’un sur la philosophe politique américaine Judith Shklar : Le libéralisme des opprimés (Michalon, 2006). Il analyse pour Esprit de justice les principaux enjeux de la politique contemporaine. 

L'abstention m'inquiète : elle reconstitue une forme de vote censitaire. Elle touche les catégories sociales qui ont un capital socio-culturel moins élevé.  [...] D'un autre côté, l'abstention n'est pas une forme de passivité ou de retrait civique ; c'est aussi une forme d'expression politique, un signal de détresse envoyé au personnel politique, qui doit l'entendre et réagir. Sinon, la représentation politique risque de devenir un théâtre sans spectateur. 

S'il y a une forme de séparatisme qui m'a beaucoup frappé dans la vie politique française, c'est celle des élites. C'est le fait d'une vie des élites qui vit hors sol, dans un monde d'entre-soi, séparée du reste de la nation. Cela fait longtemps que les plus riches se sont organisés avec un monde à eux dans la société française, avec une espèce de résidu aristocratique qui reste profondément ancré dans la culture sociale. 

Il y a toute une mécanique de réseaux de pouvoir, de jeux réputationnels, de relations interpersonnelles, de système médiatique qui fait que toute une série de fonctions restent inaccessibles à des personnes qui ne sont pas dans le groupe social et ethnique majoritaire. 

J'ai l'espoir que ce moment populiste - très brutal - était juste une parenthèse, certainement utile, puisque cela a obligé les autres représentants politiques à se remettre en question. Ils ont changé leurs priorités et leur manière d'être pour revenir à une politique plus sereine, plus respectueuse, plus accueillante des différences et qui s'attaque plus sincèrement aux discriminations, mais dans un respect mutuel. 

Pour en savoir plus 

La page Wikipédia de Paul Magnette 

L'article de Paul Magnette publié sur le site du journal Le Soir (évoqué dans l'émission)

Choix musicaux 

Chanson : "Alle Prese Con Una Verde Milonga" par Paolo Conte - Album : Paris Milonga (1987) - Label : RCA Records Label. 

Chanson : "Parce que " (Emission Cinq Six Sept) par Serge Gainsbourg - Album : Intégrale (2011). 

Bibliographie

.

Le chant du pain : petit traité de l'art boulangerPaul MagnetteLa Renaissance du livre, Waterloo (Belgique), 2019

Intervenants
  • Président du parti socialiste belge, bourgmestre de Charleroi
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......