LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La nage pour tous !

Natation : de la nécessité et du plaisir d'apprendre à nager

58 min
À retrouver dans l'émission

Alors que les piscines réouvrent après une période sans sorties scolaires ni cours de natation, on s'interroge : comment assurer un apprentissage de la nage pour tous, dans le plaisir, tout en prévenant les risques ? Et pourquoi cet apprentissage est si précieux ?

La nage pour tous !
La nage pour tous ! Crédits : Laureen Morgane - Getty

Nager, ça s’apprend ou devrait s’apprendre à l’école.

Alors que les piscines s’ouvrent de nouveau au public, Être et Savoir s’interroge : pourquoi tant de petits Français ne savent pas nager ? Selon les chiffres officiel en Seine-Saint-Denis, le taux de réussite à l'attestation scolaire du savoir nager ne s'élève qu'à 46% en CM2 et 67% en 6e à Marseille, où 55% des enfants ne savaient pas nager à leur entrée au collège.

Roxa Maracineanu, Ministre déléguée chargée des sports, fondatrice du plan Aisance aquatique, championne du monde de natation et médaillée olympique est avec nous ce soir. Elle nous expliquera quelles sont les mesures engagées après cette longue période sans natation scolaire et dialoguera avec Jean Cugier, professeur d’EPS à Marseille et co-secrétaire académique du SNEP-FSU (Syndicat National de l'Education Physique), qui se bat pour pour pouvoir emmener ses élèves à la piscine et leur apprendre les bases de la natation. 

Nous écouterons également le témoignage d'une famille aux Pays Bas, un pays où l'on apprend à nager... tout habillé !

Enfin, la romancière, essayiste et spécialiste de la littérature Chantal Thomas nous parlera de la passion de nager, racontée notamment dans Souvenirs de la marée basse (Seuil, 2017) - une liberté conquise et transmise par sa mère, qu’elle souhaite à toutes les femmes et tous les enfants.

Un souvenir marquant 

Chacun s'accorde à dire que l'apprentissage de la nage reste un souvenir formateur.

On se souvient de la personne qui nous a appris à lire ou à faire du vélo, et en général on se souvient de la personne qui nous a appris à nager. Jean Cugier

La découverte de l’eau, comme celle de la neige, est quelque chose dont on se rappelle toujours, c’est fondateur et formateur. Chantal Thomas

Lutter contre les inégalités 

Apprendre à nager c’est une mission de service publique, rappelle Jean Cugier

On a un outil pour gommer les inégalités sociales et de genre, mais on a besoin d’appuis. Jean Cugier

La particularité de Marseille, c’est que dans les quartiers dit "difficiles", on arrive à 75% d’enfants non nageurs. Jean Cugier

On peut intervenir dès la maternelle pour assurer l’égalité des chances. Roxana Maracineanu

On est tous égaux devant la noyade. Chaque année en France il y a 1000 décès. Roxana Maracineanu

Un besoin de financement 

On demande un vrai plan d’urgence sur la construction et la rénovation des bassins, allerte Jean Cugier.

Il faut absolument que l’état investisse, seulement 3,5% des piscines lui appartiennent. Jean Cugier

La piscine pour nous c’est une salle de classe, et nous sans salle de classe on ne peut pas enseigner. Jean Cugier

Nous avons choisi d’élargir les m3 d’eau à travers le financement des bassins mobiles pour les petits, et en passant des conventions avec les piscines privées des hôtels et des campings. Roxana Maracineanu

Une pédagogique nouvelle 

Roxana Maracineanu nous parle de son plan "Aisance aquatique".

L’aisance aquatique c’est la capacité des touts petits enfants, dès 3-4 ans, d’être comme des petits poissons dans l’eau. Roxana Maracineanu

On n’a pas d’exigences de nages codifiées, on peut être à l’aise dans l’eau, y trouver du plaisir en sécurité de manière non académique. Roxana Maracineanu

On propose aujourd’hui des apprentissages "massés" où l’enfant va à la piscine plusieurs fois par jour pour un apprentissage sur un temps plus resserré. Roxana Maracineanu

Un apprentissage de la vie  

La natation c’est le sport que vous allez pouvoir pratiquer toute votre vie, rappelle Roxana Maracineanu.

Quand un enfant apprend à nager alors que ses parents ne le savent pas, il fait un bond dans la confiance en soi. Roxana Maracineanu

Plonger c’est apprentissage de l’existence, on saute dans le vide. Chantal Thomas

La découverte de la nage nous apprend beaucoup de choses sur nous-mêmes. Chantal Thomas

J’ai eu le sentiment d’être éduquée par les éléments naturels, encore plus que par les grandes personnes. Chantal Thomas

Une façon de s’évader 

Nager c’est une manière de tourner le dos à la terre et à son poids d’obligations, analyse Chantal Thomas.

Je pense que c’est pour cette raison que tout le monde aime se retrouver au bord de la mer, car l’essentiel du bruit du monde tombe. Chantal Thomas

L’eau est un élément qui ne fait pas obstacle, dans lequel on se glisse, il n’y a pas de rapport combatif avec elle. Chantal Thomas

Lien vers la page Facebook de l'Association Nageurs et citoyens.

Retrouvez la publication de l'INJEP Maîtrise de la natation par les collégiens : l'influence des vacances d'été (02/06/21).

Retrouvez l'article du Figaro du 10/03/21 : L'absence de cours de natation à l'école peut-elle augmenter le nombre des noyades cet été ?

Retrouvez l'article du Monde du 15/04/19 : Vers une initiation à la natation dès la maternelle pour lutter contre les noyades.

Lien vers le Rapport Pour une stratégie globale de lutte contre les noyades, Thierry Maudet et Véronique Éloi-Roux (Juin 2019).

Illustrations sonores 

  • "Beyond the see", Stevie Wonder (1964)
  • Extrait d'un reportage du JT de France 2 (2015)

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......