LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Désir de transmettre et passion d'enseigner, quelles missions pour le professeur des écoles ?

Profession professeur : être enseignant aujourd'hui

58 min
À retrouver dans l'émission

A l’occasion de l’exposition "Métier d'enseignant.e, métier d'élève" au MUNAE de Rouen, Etre et savoir se penche sur la figure du professeur et ce qui l'anime, en même temps que sur celle de l'élève et l'interaction entre ces deux représentations centrales de l'Ecole.

Désir de transmettre et passion d'enseigner, quelles missions pour le professeur des écoles ?
Désir de transmettre et passion d'enseigner, quelles missions pour le professeur des écoles ? Crédits : Keystone-France - Getty

Profession professeur. Dernier volet de ce qui va s’avérer être un triptyque sur l’enseignement dans Etre et savoir. Le 19 octobre nous avons consacré l’émission à la nécessité d’enseigner la tolérance à l’école après l’assassinat de Samuel Paty, dans la continuité de cette émission, le 2 novembre nous avons évoqué la manière dont les enseignants pouvaient se saisir de l’actualité en classe et combien le dialogue avec les élèves devait s’organiser et se penser à l’école… Et ce soir nous consacrons ce numéro d’Etre et savoir à l’évolution du métier de professeur qu’une exposition du Musée de l’éducation – exposition forcément virtuelle en ce moment et dont nous sommes partenaires – met de façon très maligne en parallèle avec celle du "métier" d’élève. Car être élève, cela s’apprend et se travaille, nous le verrons !

Alors, qu’ont en commun les 800 000 professeurs français ? Qu’est-ce qui constitue l’identité d’un métier qui se voit souvent comme trop peu considéré ? Et comment le rapport avec les élèves, qui s’est tellement transformé au fil du XXème siècle, évolue-t-il encore aujourd’hui, à l’heure où on demande tant à l’école ?

Réponses avec nos invités Patrick Rayou (par téléphone), professeur en sciences de l'éducation à l'université Paris 8 et membre du laboratoire-Circeft-Escol, commissaire scientifique de l’exposition Métier d'enseignant(e), métier d'élève au MUNAE (Musée national de l'Education) de Rouen, et co-auteur avec Laurent Trémel du catalogue éponyme chez Canopé (29/07/20), Sophie Mazet (par téléphone), professeure d'anglais dans un lycée de Seine Saint-Denis et auteure notamment de Autodéfense intellectuelle (le retour) - Lexique pour esprits critiques (Robert Laffont, 2020) et Prof, les joies du métier (Robert Laffont, 2017), Laurent Trémel, (entretien pré-enregistré), docteur en sociologie et Chargé de mission médiation scientifique et partenariats universitaires au MUNAE et commissaire principal de l'exposition et Lucien Marboeuf (entretien pré-enregistré), professeur des écoles, créateur du blog L’instit’humeurs et auteur de Vis ma vie d’instit (Fayard, 2015).

Lien vers la visite virtuelle de l'exposition Métier d'enseignant(e), métier d'élève au MUNAE de Rouen.

L’evolution du métier 

Comme le rappelle Lucien Marboeuf, du point de vue social professeur est un métier qui a beaucoup évolué ces dernières années.

Ce que nous avons voulu montrer c’est l’évolution des rôles des enseignants et des rôles des élèves à l’école depuis la fin du 19ème siècle à nos jours : il y a des directives officielles, il y a des programmes, il y a aussi des éléments de formations des enseignants, et à côté de ça il y a des rôles sociaux qui se constituent au jour le jour. Laurent Trémel

La période des année 80 est une période différente en terme de prise en compte de la différence, de la socialisation des enfants notamment issus de l’immigration, on va parler des droits des élèves. Il y avait peut-être plus d’espoir à cette époque qu’aujourd’hui, les rapports sociaux étaient moins durs. Laurent Tremel

D’un coté il est demandé de plus en plus de chose aux professeurs, un Bac plus 5 et des compétences multiples, et de l’autre leur professionnalité est particulièrement remise en cause, plus qu’auparavant. Lucien Marboeuf

L’ecole est sans doute un des domaines où il y a le plus de changement, où le politique s’affirme le plus au mépris de ce qui s’est fait juste avant, or les enseignants ont une conscience aiguë du fait que le temps de l’éducation est un temps long qui est incompatible avec la frénésie du changement ministériel. Lucien Marboeuf

L’identité du professeur

On ne peut sentir cette identité de professeur qu’en en faisant l’experience, explique Sophie Mazet.

Il y a 1000 manières de travailler, mais ce qui nous unit c’est qu’on vit à peu près tous les mêmes choses dans les classes, la progression des élèves, leurs blocages et les interrogations qui sont les nôtres, les réponses qu’on trouve ou pas pour faire progresser le plus grand nombre. Lucien Marboeuf

Notre identité finalement elle réside dans une sorte de dialectique de la réussite ou de l’echec d’autrui et dont nous sommes le facteur X. Lucien Marboeuf

Une des spécificités de cette expérience c’est la solitude, un professeur est fondamentalement seul dans   l’exercice de sa profession, le travail en équipe existe mais à la fin on est seul devant ses élèves. Lucien Marboeuf

Parler d’une identité générale des enseignants me semble difficile, on vit aujourd’hui un territoire éducatif assez fragmenté, où d’une certaine manière ce sont des métiers différents qu’on a à exercer dans des lieux différents, il y a beaucoup de manières distinctes d’être enseignant aujourd’hui. Patrick Rayou

Elèves ou enfants ?

Cette question d’aimer les enfants ou même de considérer les élèves comme des enfants est assez taboue dans l’education nationale, analyse Lucien Marboeuf.

Ce qui est dur c’est qu’il faut absolument s’efforcer de donner à chacun la même chose en fonction des affinités qu’on a ou pas, mais ces affinités existent et sont des bonus qui perdurent des années après, Sophie Mazet

Il me semble que comprendre ou connaître l’enfant derrière l’élève, ça aide à trouver des leviers de progression pour chacun. Lucien Marboeuf

Contestation et esprit critique 

Lucien Marboeuf rappelle que le métier d’enseignant consiste à faire des élèves des citoyens éclairés, et qu'il est sans doute logique que les professeurs eux-mêmes en soient pourvus.

Le visiteur de l'exposition peut être surpris de voir qu’il y a eu des désordres extrêmement vifs, violents à la fin du 19ème siècle, beaucoup ignorent qu’on a pu faire venir la troupe à Louis le Grand en 1883. Patrick Rayou

Un des aspects de l’exposition est de mettre un peu de dialectique dans l’idée qu’il y aurait eut autrefois des élèves parfaitement rangés et aujourd’hui parfaitement turbulents, or les enfants et les jeunes ont toujours résisté sous l’élève. Patrick Rayou

La critique est tout a fait nécessaire pour s’améliorer lorsqu’elle est argumentée et raisonnée, mais ce dont on se rend compte quand on va sur les réseaux sociaux c’est que ce sont toujours les mêmes critiques, qui sont assez globalisantes. Sophie Mazet

Former à l’esprit critique ça fait entièrement partie du métier et on le fait tous, cette idée de faire de la formation à une méthode de la pensée critique m’est venue parce que je fais cours, parce que j’ai des élèves. Sophie Mazet

Illustrations sonores :

  • Lundi méchant, Gaël Faye (2020)
  • Archive Youtube d'une manifestation contre la loi Blanquer (mars 2019)
  • Archive Youtube de la manifestation des lycéens du lycée Colbert concernant le protocole sanitaire (3 novembre 2020)
  • Archive Youtube d'un conseil de classe au Lycée Henri IV en 1954 (dans le cadre de l'exposition au MUNAE)
Intervenants
  • Professeur de sciences de l’éducation à l’Université Paris 8, membre du laboratoire Circeft-Escol
  • docteur en sociologie diplômé de l'EHESS, sociologue indépendant
  • Professeur des écoles
  • Professeure d'anglais dans un lycée de Seine Saint-Denis
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......