LE DIRECT
La BD au programme, à l'école et en famille.
Épisode 7 :

La BD au programme!

58 min
À retrouver dans l'émission

Dans le cadre du week-end que France Culture consacre à la bande dessinée à l’occasion du Festival d'Angoulême, Etre et savoir s'interroge sur la place de la bande dessinée à l'école et son rôle dans la transmission des savoirs.

La BD au programme, à l'école et en famille.
La BD au programme, à l'école et en famille. Crédits : FPG - Getty

Alors que l’année 2020 de la BD vient de s’ouvrir, nous parlons de la place du neuvième art à l’école et du rôle qu’elle peut jouer pour transmettre des savoirs.

Dès le départ, au 19ème siècle, bien avant que la bande dessinée ne s’appelle bande dessinée, les images et textes des illustrés ont été utilisés comme supports pédagogiques. Pour apprendre à lire par exemple, et pour transmettre des connaissances (historiques ou scientifiques notamment) aux plus jeunes, dans le cadre familial et scolaire. En cette année 2020 de la BD, l’actualité des publications atteste de ce caractère transmissif de la bande dessinée, on peut citer quelques exemples : L'histoire de France en BD chez Casterman et pour les plus grands la collection La petite bédéthèque des savoirs au Lombard, les 5 tomes de Tu mourras moins bête de Marion Montaigne chez Delcourt, ou encore Le Capital de Marx paru en Manga dès 2008 au Japon et traduit en français en 2011 chez Soleil...

Mais la bande dessinée est aussi au programme en classe, on le sait moins, de la maternelle au collège et plus modestement au lycée avec des œuvres choisies… Et, dans ce même cadre scolaire, elle se prête à des usages qui vont bien au-delà de l’étude des œuvres elles-mêmes, vous allez l’entendre. Car on peut l’affirmer la BD se révèle un objet à forte plasticité pédagogique et à forte valeur éducative ajoutée, en plus du plaisir de la lecture, c’est ce que vont nous expliquer nos invités : enseignant, éditeur, chercheur et artiste.

Avec :

  • Julien Falgas (en duplex avec Metz), chercheur en sciences de l’information et de la communication au CREM (Centre de recherche sur les médiations), Université de Lorraine.

La notion de plasticité est accolée à la bande dessinée.

Aujourd’hui, des chercheurs, des journalistes s’intéressent à la production de bandes dessinées. 

Le passage par l’humour et les émotions sont nécessaires dans la transmission de connaissances, Julien Falgas.

  • Cécile Bidault (au téléphone depuis Angoulême), auteure et illustratrice de bandes dessinées, notamment de L'écorce des choses (Warum, 2017), lauréate du prix Graphisme de la BD scolaire d'Angoulême de 2010 à 2012, elle a cette année une exposition au Festival. 

L’école a participé à me transmettre l’art de la bande dessinée, cela m’a amenée vers ma vocation d’autrice et d'illustratrice.

Le Concours de la BD scolaire du Festival d’Angoulême est intéressant pour les enfants car ils sont pris au sérieux dans leur art. 

Etre en relation avec des enfants et des adolescents permet de toucher plusieurs domaines : la construction d’un personnage ou comment on peut raconter une histoire, Cécile Bidault.

  • Christophe Lécullée, formateur à l'UPEC (Université de Paris Est Créteil), INSPE (Institut National Supérieur du Professorat et de l'Education) de l'académie de Créteil, spécialiste de littérature jeunesse notamment pour le Ministère de l’éducation nationale, auteur jeunesse chez Actes Sud Junior et auteur d’ouvrages didactiques dont Au cœur des albums à paraître prochainement aux éditions Hatier.

Dès la maternelle, les enfants se mettent à séquencer des histoires.

L’accès à différents niveaux de compréhension est aussi un grand atout de la BD : on perçoit globalement l’histoire. Et ensuite, les finesses de l’illustration. 

Il faut étudier les bandes dessinées en tant qu’œuvre à part entière. C’est de l’art littéraire.

La bande dessinée associée à l’humour permet la déformation des histoires et la capacité d’entrer dans un imaginaire plus vaste, Christophe Lécullée.

  • Moïse Kissous, président du groupe bande dessinée du SNE (Syndicat national de l'édition) qui est à l'origine de l'outil pédagogique "La BD en classe".

Les romans classiques sont de plus en plus adaptés en bande dessinée, cela permet de les aborder plus facilement en cours. 

L’Éducation nationale a annoncé l’augmentation prochaine des résidences d’artistes et d’auteurs dans les établissements scolaires. Cette décision intervient dans un contexte de remise en question du secteur de la BD. 

Une des missions du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême est de créer des liens avec le milieu éducatif et scolaire. 

Le manga cimente l’attache à la lecture auprès du public adolescent, Moïse Kissous. 

  • Sébastien Blondot (entretien pré-enregistré), principal-adjoint de la Cité scolaire F. Villon à Paris. 

Lien vers le site du Festival d'Angoulême, du 30/01 au 02/02/20.

Retrouvez la page de l'édition 2019/2020 du Concours de la BD scolaire sur le site du Festival d'Angoulême.

Retrouvez l'étude commandée par le SNE : La place de la bande dessinée dans l'enseignement de Combine Depaire.

Lien vers les fascicules Faites entrer les monstres! La BD en classe sur le site du SNE. 

Lien vers le site de le revue TOPO, l'actu dessinée pour les moins de 20 ans. 

Retrouvez le site de La Revue dessinée. 

Lien vers la page de la collection La Petite Bédéthèque des Savoirs sur le site des éditions Le Lombard.

Lien vers la page de la collection L'Histoire de France en BD sur le site des éditions Casterman. 

Retrouvez la BDnF, la fabrique à BD, sur le site de la BnF (Bibliothèque nationale de France).

Pour aller plus loin :

La leçon de choses de Sophie Bober : 

Avec Penelope Bagieu, pour son nouvel album Sacrées sorcières (Gallimard Jeunesse), d'après l'oeuvre de Road Dahl.

Chroniques

17H50
6 min

La Leçon de choses

Penelope Bagieu : "Retrouver la tendresse de ma grand-mère dans Sacrées Sorcières"
Intervenants
  • Chercheur en sciences de l’information et de la communication au CREM (Centre de recherche sur les médiations), Université de Lorraine.
  • Auteure et illustratrice de bandes dessinées.
  • Formateur à l'UPEC (Université de Paris Est Créteil), INSPE (Institut National Supérieur du Professorat et de l'Education) de l'académie de Créteil, spécialiste de littérature jeunesse notamment pour le Ministère de l’éducation nationale et auteur.
  • Président du groupe bande dessinée du SNE (Syndicat national de l'édition).
  • Principal-adjoint de la Cité scolaire F. Villon à Paris.
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......