LE DIRECT
Existe-t-il une culture Youtube?

La culture Youtube

59 min
À retrouver dans l'émission

Que regardent les enfants d'aujourd'hui? Etre et savoir s'interroge sur ces vidéastes du web qui passionnent les jeunes et sont devenus un véritable phénomène en développant leur propre langage visuel.

Existe-t-il une culture Youtube?
Existe-t-il une culture Youtube? Crédits : Photographer is my life - Getty

S’il faut limiter le temps passé devant les écrans par les enfants et les adolescents, ce n’est pas une excuse pour ne pas s’intéresser à ce qu’ils regardent sur ces mêmes écrans ! En l’occurrence Youtube qui, devant d’autres plateformes vidéo comme Daily motion, est devenu un média dominant et a largement remplacé la télévision auprès du jeune public. Ainsi, les vidéos sont accessibles sur les écrans de télévision, les téléphones et autres consoles de jeux.

Aujourd’hui Youtubeur est une profession qui fait rêver les enfants – pour les petits Américains, selon un sondage largement relayé par les médias français cet été, c’est le métier le plus désirable devant enseignant et athlète.

Nous reviendrons dans cette émission sur les dénonciations et les inquiétudes concernant les contenus les plus commerciaux, particulièrement ceux qui mettent en scène des enfants…  mais on notera aussi que l’art, en particulier la littérature avec les booktubeurs, et les savoirs circulent aussi sur YouTube.

Mais dans cette émission c’est bien l’émergence d’un média et d’un phénomène culturel générationnel qui nous intéressera le plus. Peut-on le caractériser? Peut-on parler de création?

Sur leurs chaînes, les auteurs : adultes, adolescents et même enfants misent sur l’identification du public en se mettant en scène et en s’exprimant souvent face à la caméra. Ils ont dynamité les codes visuels préexistants en privilégiant une forme de métalangage : tout serait censé se voir sur YouTube, les coupes, les trucages – c’est un spectacle moderne qui montre certaines ficelles, mais dans quel but ? Et que peut-on dire ou non sur une plateforme qui semble gouvernée par des algorithmes qui nous disent quoi regarder et semble censurer ses annonceurs ?

Quand le cinéma et la télévision ont façonné les imaginaires du XXème siècle, que produiront ces vidéos, leur grammaire visuelle et les idées qu’elles véhiculent sur la génération Z, les enfants nés après 2000 ?

Avec :

  • Michael Swierczynski, directeur du développement numérique du Forum des images.

Youtube est un code qui est vraiment nouveau, il n'y a pas encore de retour critique.

II y a une grammaire sur Youtube qui s'adresse aux plus jeunes.

Il y a deux formes de censure sur Youtube, la censure par défaut, sur les scènes violentes ou sur la sexualité par exemple, mais on va aussi avoir une sorte de censure qui est liée à un modèle économique, c'est à dire vous pouvez parler de ce sujet mais il n y aura pas d'annonceurs, Michael Swierczynski.

  • Kevin Tran, youtuber et auteur de la série Ki et Hi, Michel Lafon (volumes 1 à 5). 

Pour moi un sketch c'est un peu comme des maths, on veut arriver à une chute et il faut établir une démonstration. 

Rien n'est disséminé au hasard dans nos sketchs. 

On veut transmettre à nos spectateurs cette passion de l'écriture et de la précision.

Ce qui est bien dans youtube, c'est que c'est un métier multicasquettes, on est assez complet.

On voulait prouver que des youtubeurs asiatiques pouvaient faire rire sans utiliser l'accent, sans rabaisser notre communauté. 

On ne traite pas d'un sujet quand on ne le connait pas, Kevin Tran. 

  • Vincent Manilève, journaliste, spécialiste de Youtube et auteur de Youtube derrière les écrans : ses artistes, ses héros, ses escrocs (Lemieux éditeur, 2018).

Comprendre ce qui se passe sur Youtube c'est essayer de comprendre ce qui se passe dans la société. Il y a autant de profils de youtubeurs qu'il y a de profils dans la société. 

Youtube est un moteur de recherche très important, à part entière.

C'est par les utilisateurs que youtube a défini sa ligne éditoriale.

L'algorithme c'est un peu le grand mystère youtube, personne n'est censé connaitre son fonctionnement. 

On va faire plus confiance à un vulgarisateur qu'à une vulgarisatrice, on va moins oser lancer sa chaine quand on est une femme que quand on est un homme, et si on ose on va se retrouver sur des sujets assez genrés. Aujourd'hui cela évolue, mais la question qui se pose c'est celle de la visibilité.

Il y a plein de questions qui se posent autour de la visibilité des partenariats. Aujourd'hui les youtubeurs deviennent de plus en plus transparents et assument les partenariats. 

Il y a une question de moyens au départ, mais aujourd'hui cela a complètement changé, il y a une vraie évolution, en tout cas pour les plus gros youtubeurs, avec une vraie équipe de production, Vincent Manilève.

Retrouvez la chaîne Youtube de Kevin et Henri Tran, Le rire jaune.

Retrouvez la chaîne Nota Bene de Benjamin Brillaud sur Youtube. 

Retrouvez la chaîne Des Cuts et des Zooms sur Youtube. 

Retrouvez la chaîne Le Fossoyeur de Films sur youtube. 

Retrouvez la chaîne de Squeezie sur Youtube. 

Retrouvez la chaîne de Natoo sur Youtube.

Retrouvez la chaîne Tous les faux raccords sur Youtube. 

Illustration sonore :

Pour aller plus loin :

La leçon de choses de Sophie Bober : 

Avec le rappeur Niska, pour son nouvel album Mr. Sale (Universal).

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......