LE DIRECT
"Il n'y a pas de raison à l'échec en maths, il n'y a que des raisons", Stella Baruk.

L'échec des maths ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Alors que se profile la semaine des mathématiques le 09 mars prochain, Etre et savoir interroge l'enseignement de cette discipline, notamment suite à la réforme du lycée, et pose la question : comment redonner la place qu'elles méritent aux mathématiques à l'école et après?

"Il n'y a pas de raison à l'échec en maths, il n'y a que des raisons", Stella Baruk.
"Il n'y a pas de raison à l'échec en maths, il n'y a que des raisons", Stella Baruk. Crédits : RichVintage - Getty

Nous vous parlions récemment de l’année de la BD, ouverte le 29 janvier dernier à Angoulême, et bien sachez que c’est aussi celle des mathématiques pour l’année scolaire 2019 – 2020.

Alors comment redonner une vraie belle place aux mathématiques à l’école et au-delà? C'est à dire pas seulement celle d’une discipline rigoureuse ou d’une matière qui sert à trier les élèves et les orienter vers des séries ou des choix d’options avec la réforme du lycée, classées par ordre de prestige en fonction de l’importance des mathématiques (nous verrons si cela continue avec le nouveau bac).

Comment, dès lors, sortir de cet usage des mathématiques pour faire retrouver le goût du jeu, de la recherche et du raisonnement logique à tous les âges? La réponse à cette question occupe aussi les mathématiciens.

Avec :

  • Mickaël Launay, mathématicien, créateur de la chaîne youtube Micmaths et auteur de Le théorème du parapluie – ou l’art d’observer le monde dans le bon sens (Flammarion, 2019) et Le grand roman des maths (Flammarion, 2016).

Les maths font partie des observations de la vie de tous les jours. 

Ce qui est passionnant dans la recherche, c'est de trouver des questions. 

Quand on fait des maths, c’est intéressant de partir de ce qu’on connaît déjà. 

On aime l’abstraction dans les maths. Elle doit être apprise le tôt possible, il ne faut pas se dire que c’est trop difficile. 

Il y a différentes méthodes, mais il y a aussi des cerveaux très différents. 

C'est une matière qui est très exigeante, si on décroche une année, c'est très difficile de rattraper l'année d'après, ce n'est pas le cas dans toutes les autres matières, Mickaël Launay.

  • Caroline Cournil (par téléphone), professeure de mathématiques au lycée (académie de Créteil).

Dans notre établissement, nous avons cinq groupes de spécialisation en maths avec 35 élèves. Ils ont choisi cette option pour ne pas abandonner cette matière ou dans le cas contraire, faire des études scientifiques. Ce n’est donc pas à la portée de tous. Beaucoup envisagent de l’abandonner en Terminale parce qu’elle est trop dure et qu'on n’a pas les moyens de leur apprendre correctement. 

En première, on se retrouve avec des élèves qui n'ont pas du tout les mêmes motivations dans la même salle et avec le même programme.

Il y a toujours une vision des maths comme critère qui doit décider de si on est un bon élève ou pas, et cette spécialité depuis la réforme insiste là-dessus.

En Seconde, les élèves viennent nous demander par rapport à leur métier souhaité : est-ce que les maths vont me servir ?

Dès la première semaine de septembre, des parents décident déjà de prendre des cours particuliers pour leurs enfants. On se dit alors que le cours des maths ne suffit plus pour comprendre le programme, Caroline Cournil. 

  • Charles Torossian, mathématicien, inspecteur général de l'éducation nationale, directeur de l'IH2EF (Institut des hautes études de l'éducation et de la formation) et conseiller spécial auprès de la Dgesco (Direction générale de l'enseignement scolaire).

Les élèves adorent les maths jusqu’au collège, c’est à partir du lycée qu'ils trouvent cette discipline compliquée.

Il faut redonner une colonne vertébrale à l’enseignement des maths.

La moitié des enfants de 6ème pensent que ¼, c’est 1,4. 

Le cours de mathématiques ne sert pas seulement à faire du calcul, il  aide à raisonner. 

La manipulation c’est essentiel dans les maths. 

Les maths, c’est pouvoir imaginer l’impossible, Charles Torossian. 

  • Raphaël Andere (par téléphone), professeur de maths au collège (académie de Créteil).

Cet examen du collège demande un niveau très élevé en mathématiques, qui est élitiste pour les élèves. 

Les élèves se plantent dans les problèmes où l’on rajoute du contexte, cela crée des inégalités entre les élèves.

J'essaye d'enseigner selon ces grandes idées comme quoi il n'y a pas d'erreur en mathématiques etc., sauf qu'à la fin il faut évaluer et la marge d'erreur n'existe pas. On est tiraillé en tant que professeur de maths entre des injonctions très contradictoires, Raphaël Andere.

  • Isabelle Gallagher (entretien pré-enregistrée), mathématicienne, professeure de mathématiques et directrice du département de mathématiques et applications à l’ENS, Prix Sophie Germain 2018 de l’Académie des Sciences.

Lien vers le rapport de Cédric Villani et Charles Torossian 21 mesures pour l'enseignement des mathématiques (2018) sur le site du Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse.

Retrouvez la vidéo de Mickaël Launay sur Micmaths : Connaissez-vous la date de votre anniversaire? 

Line vers le site de l'APMEP (Association des Professeurs de Mathématiques de l'Enseignement Public). 

Illustrations sonores :

  • Extrait d'Une vie une oeuvre sur Hugo Pratt, par Elodie Maillot et Nathalie Salles (France Culture, 2014).
  • Extrait du film d'animation Les enfants loup, de Mamoru Hosoda (2012).
  • Extrait de Tu mourras moins bête, série adaptée des livres de Marion Montaigne (Arte, 2016).

Pour aller plus loin :

La leçon de choses de Sophie Bober :

Avec Lucie Branco, première femme tailleur de pierre à avoir intégré les Compagnons du Devoir, auteure avec la journaliste Gaëlle Rolin de On ne bâtit pas des cathédrales avec des idées reçues (Calmann-Levy/Kero).

Chroniques

17H50
6 min

La Leçon de choses

Lucie Branco : « Je me suis confrontée au rejet masculin »
Intervenants
  • Mathématicien et créateur de vidéos de vulgarisation mathématique sur internet.
  • professeur de mathématiques à l'Université Paris-Diderot.
  • Mathématicien, inspecteur Général de l'Education Nationale, directeur de l'IH2EF et conseiller spécial auprès de la Dgesco.
  • Professeure de mathématiques au lycée (Académie de Créteil).
  • Professeur de maths au collège (Académie de Créteil).
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......