LE DIRECT
L'éloquence, une école de la liberté?

Enseigner l'éloquence pour redonner la parole

59 min
À retrouver dans l'émission

Transmettre l'art oratoire pour dépasser les blocage et difficultés et permettre à chacun de "porter sa voix"

L'éloquence, une école de la liberté?
L'éloquence, une école de la liberté? Crédits : Flashpop - Getty

Qui ne rêve pas d’être un bon orateur… de pouvoir, en parlant, intéresser et même captiver son auditoire… de partager ses idées ou d’exprimer ce qu’il a sur le cœur ? L’histoire nous apprend que ce qui est considéré de nos jours comme un talent (on parle bien de "talent oratoire") fut pendant des siècles une discipline, une discipline scolaire, et peut-être même la principale discipline. Nous nous arrêterons dans cette émission sur les différentes techniques, d’hier et d'aujourd’hui, qui peuvent permettre à chacun de travailler sa prise de parole et même sa voix…

En effet, beaucoup de Français se considèrent mauvais à l’oral… héritage de notre système scolaire, dans lequel la préférence pour l’écrit s’est renforcée au fil du temps… Le système d’examens et de sélection basé sur l’écrit (d’où l’attachement à l’orthographe) s’est renforcé à partir du XIXème siècle et on a depuis longtemps oublié qu’au tout début, en 1809, le Baccalauréat était un examen qu’on passait uniquement à l’oral - la première épreuve écrite date de 1830, elle était optionnelle. 

Mais la France renoue avec l’oral ! Depuis le succès du film A voix haute, en 2016, qui montrait le processus de préparation à un concours d’éloquence, les ouvrages de méthode rhétorique et les guides sur la prise de parole se multiplient, et on a vu d’autres films, notamment de fiction, sur le sujet… Cet engouement est-il une mode ou un vrai changement ? Cette parole encouragée est-elle codifiée, normative, glottophobe, ou permet-elle de laisser s’exprimer tous les individus ?  

L’oral donc pour savoir et pouvoir prendre la parole – un véritable enjeu éducatif, personnel, collectif, et un enjeu politique car porter sa parole, c’est affirmer ses idées dans l’espace public.

Avec :

  • Stéphane de Freitas, réalisateur du documentaire A voix haute : la force de la parole et concepteur des programmes de prise de parole Eloquentia. Il publie actuellement Porter sa voix – s’affirmer par la parole (Editions Le Robert).
  • Pierre Chiron, helléniste, philologue, historien de la rhétorique, professeur à l’Université Paris-Est, membre de l’Institut universitaire de France. Il publie actuellement Manuel de rhétorique – comment faire de l’élève un citoyen (Les Belles Lettres).
  • Anne de Biran, "Voix d’antenne" de France Culture, animatrice d’ateliers à Radio France notamment à l’occasion des Journées du patrimoine.

Retrouvez la bande annonce du film documentaire A voix haute de Stéphane de Freitas et Ladj Ly. 

Musique : Polifermo - Alto giove (acte 3 scène 5), air d’Acis chanté par Mathieu Salama. Concert à venir le samedi 10 novembre à 16h à la Paroisse Sainte Elisabeth de Hongrie, 195 Rue du Temple, 75003 Paris.

La leçon de chose de Sophie Bober : 

"L'école était perçue comme un monde inquiétant", avec l'écrivain et journaliste Christophe Boltanski, auteur du Guetteur (Stock, 2018).

Pour aller plus loin :

Chroniques

17H50
5 min

La leçon de choses

Christophe Boltanski : "L'école était perçue comme un monde inquiétant"
Intervenants
  • Réalisateur, concepteur des programmes de prise de parole Eloquentia
  • Voix d'antenne de France Culture
  • Historien de la rhétorique, professeur à l’Université Paris-Est, membre de l’Institut universitaire de France
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
Chronique

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......