LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La lune photographiée à la tombée de la nuit à Valencia

Lune : une histoire de face

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment a-t-on fait pour découvrir la face cachée de la lune ? Quelles furent les premières missions spatiales à s’y intéresser ? Quelle différence géologique existe-t-il entre ses deux faces ? Pourquoi continue-t-elle à tant intéresser les scientifiques aujourd'hui ?

La lune photographiée à la tombée de la nuit à Valencia
La lune photographiée à la tombée de la nuit à Valencia Crédits : Jose A. Bernat Bacete - Getty

Chaque nuit, la lune surplombe le ciel avec le même visage : sa face visible, semblable à une pièce de monnaie qui ne tomberait que sur le côté pile. La lune, côté pile, est lisse et plate ; mais la lune, côté face, est chaotique et montagneuse. Sa face cachée est accidentée, ravagée par les pluies d'astéroïdes. 

Si son exploration est récente, la face cachée de la lune reste encore mal connue et recèle bien des mystères. 

On a du mal à comprendre réellement l'origine de cet astre. Il y a eu beaucoup de mythes et légendes… A l'époque, on voyait un paysage plat. On n'imaginait pas qu'il puisse y avoir des montagnes par exemple, avant que Galilée ne pointe sa lunette… Alors que la lune est finalement semblable à la Terre. Elles se ressemblent beaucoup. (Sylvain Bouley)

Lune : une histoire de face” c’est la découverte du jour. Une découverte obscure.

Philippe Henarejos, rédacteur en chef de la revue Ciel & Espace, auteur de « Ils ont marché sur la Lune : le récit inédit des explorations Apollo » aux éditions Belin, et Sylvain Bouley, planétologue, professeur au laboratoire Géosciences Paris Saclay et président de la société astronomique de France, passeront de l’autre côté, pour explorer les aspérités de la lune. 

Les premiers à avoir vu la face cachée de la lune, sont les hommes de la mission Apollo 8... Pour la première fois, cet équipage a contourné la lune et a observé sa face cachée. Ils étaient perdus, et observaient des cratères partout. Ils survolaient un désert chaotique, qu'ils comparaient au champ de bataille de Verdun… (Philippe Henarejos)

Remerciements à Antoine Vuilloz de la discothèque, et Annelise Signoret de la documentation de Radio France.

Les références musicales :

Le titre du jour : "Partir pour la lune" par Dani

Le générique de fin : "Brain damage" par les Pink Floyd, de l'album "The Dark Side of the Moon"

Intervenants
  • Rédacteur en chef de la revue Ciel & Espace
  • planétologue au laboratoire GéoSciences de l’Université Paris Sud, a dirigé l’ouvrage « Impacts, des météores aux cratères », ed. Belin.
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......