LE DIRECT

France Culture Papiers n°12 - NOUVEAU NUMÉRO

4 min

France Culture Papiers n°12 - NOUVEAU NUMÉRO

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2014/12/c7bd7707-7e37-11e4-ad2b-005056a87c89/838_couvefranceculturepapier12plat1-ok.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="France Culture Papiers numéro 12 " class="dejavu portrait" data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2014/12/c7bd7707-7e37-11e4-ad2b-005056a87c89/838_couvefranceculturepapier12plat1-ok.jpg" width="838" height="1124"/>
France Culture Papiers numéro 12

Traversée de notre numéro 11 à notre numéro 12 paru aujourd’hui 28 novembre, pour nos « 24 heures autour du livre » et « Radio France fête le livre »… Avec la revue France Culture Papiers la radio se fait livre, l’œil écoute… Et avec Radio Livre c’est un voyage « en lisant en écoutant », comme « en lisant en écrivant » de Julien Gracq… Chapitre littéraire aujourd’hui, avec les écrivains à lire dans nos pages…

Valse, op 64 n°2, Chopin...

« … Au cours de ce voyage, pendant la traversée... il s’est produit dans le grand salon du pont principal l’éclatement d’une valse de Chopin… la musique s’était répandue partout… à cet instant de la musique jetée à travers la mer »…

Page de L’Amant de Marguerite Duras. Page 145 de France Culture Papiers 11 nous lisons l’écrivain, qui en novembre 1984 recevait le prix Goncourt avec ce roman…

Sommaire numéro 12 France Culture Papiers
Sommaire numéro 12 France Culture Papiers

« Le livre pour moi c’est un surf (…) il s’agit de capter ce flux de matière, cette force et de l’accompagner, de la suivre sans que ça baisse jusqu’à la dernière page du livre »

C’est la voix de Maylis de Kérangal, à lire page 152 de notre numéro 11.

Du livre, Richard Ford nous parle aussi, page 157 de notre numéro 12 :

« Moi en tant qu’écrivain je dois écrire des phrases conçues de telle sorte que lorsque l’une se termine par un point, le lecteur aura envie de passer au premier mot de la suivante (…) moi-même je suis lecteur. »

L’écrivain lecteur… Comme William Boyd, lecteur des livres de Fleming et auteur d’une dernière aventure de James Bond… Page 153 de notre numéro 11 :

« Lire Bond aujourd’hui (…) avec mon expérience comme romancier c’était très intéressant (…) c’était assez facile de construire le portrait de (…) ce mythe. La source est là, dans Fleming, j’étais assez fidèle à son invention»

L’écriture, la lecture, comme un rendez-vous, nous dit aussi Patrick Deville. Page 154 de notre numéro 12 :

« « Il existe un rendez-vous tacite entre les générations passées et la nôtre. Nous avons été attendus sur terre. » Nous avons été attendu par Lowry par tous ces écrivains et puis il y en aura d’autres il y a une inscription de la littérature dans l’histoire…»

Dans son roman, Trotsky lit et relit Tolstoï… « Comme tout russe lettré dès qu’il voit des rails Trotsky ne peut s’empêcher de retrouver Tolstoï et son Anna Karénine, « Anna Arkadiévna respirait à pleins poumons l’air plein de neige… »

Le « roman, est un miroir », disait Stendhal, et nous dit Jean-Christophe Rufin page 55, A voix Nue.

Voix aux libraires aussi, page 188 ils partagent leurs lectures, comme le livre de Lydie Salvayre, Sept femmes , sur des femmes, écrivains, pour qui écrire est tout.

Et rien d’autre , que l’écriture… C’est ce que nous dit aussi James Salter page 157 et dans son dernier livre:

« Il arrive un moment dans la vie où on se rend compte que tout est un rêve, et qu’il n’y a que les choses qu’a su préserver l’écriture qui ont la possibilité d’être réelles. »

« Tout disparaît… Tout sauf ce qui a été écrit. »

Ce qui a été écrit… Dans « Nos archives » nous lisons Flaubert page 150, avec « Novembre », sa première nouvelle - « J’aime l’automne, cette saison va bien aux souvenirs » -…

A la recherche du temps perdu… Nous lisons Proust aussi page 145, avec Roland Barthes nous voyageons dans les paysages parisiens proustiens…

« Le temps… Oui le temps, l’oubli, la disparition, essayer de retrouver des traces… »

Le Temps retrouvé… C’est la voix de Patrick Modiano, nouveau prix Nobel de littérature, page 160 de notre nouveau numéro…

Musique: La Valse, chantée par Juliette Gréco, écrite par Françoise Sagan

La Valse… C’est la chanson écrite par un autre écrivain que l’on entend, Sagan. Comme Modiano, elle écrivait des chansons… Page 133 du numéro 11 que nous quittons aujourd’hui, elle nous parle de cette valse, et de ses lectures. Elle s’intéresse plus au destin de Julien Sorel qu’au sien. Avec les livres elle découvre que la littérature est tout. « Il fallut que je lise… pour que mon existence me fût enfin sensible… »

Bonnes lectures & bonne écoute, à vendredi prochain pour la suite de Radio Livre

FCP n°12
FCP n°12 Crédits : Radio France
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......