LE DIRECT

France Culture Papiers n°12 PAROLES D'ARTISTES: Niki de Saint Phalle; Sade; Jeff Koons; Haïti...

4 min

« PAROLES D’ARTISTES »

Pour Charlie Hebdo
Pour Charlie Hebdo Crédits : Radio France

Radio Livre « Paroles d'artistes » aujourd’hui, nous ouvrons « France Culture Papiers » aux pages « Paroles d’Invités »

Liberté du crayon et de la plume

Car nos pensées vont pour les artistes, dessinateurs, journalistes de Charlie Hebdo , morts pour cette liberté

Leurs paroles, leurs dessins, leurs idées sont vivants et vivront

4 minutes aujourd’hui avec des créateurs, après Marcel Duchamp, comme les « 4 minutes 33 » composées par son ami John Cage de musique silencieuse

Portrait de l’artiste en jeune femme,

avec Niki de Saint Phalle:

Niki de Saint Phalle
Niki de Saint Phalle

« Les Nanas repr é sentaient pour moi le symbole de la femme joyeuse, libre, s û re d elle-m ê me. C ’é taient les femmes au pouvoir. Elles repr é sentaient le c ô t é f é minin en nous tous, dans les hommes aussi bien que dans les femmes, qui n a plus la possibilit é de vivre aujourd hui dans notre monde sur scientifique o ù seules les qualit é s masculines, du cerveau abstrait, sont admir é es. Tout le c ô t é humain, f é minin, intuitif, magique »

Une Oeuvre et une Vie… C’était à écouter dans Une Vie une Oeuvre, c’est à lire page 152 de France Culture Papiers et c’est à voir jusqu’au 2 février au Grand Palais.

Le corps, aussi, avec Sade…

Philosophie dans le boudoir, avec le Gai Savoir et Raphaël Enthoven qui nous parle du Marquis, révoltant et sublime, féministe et misogyne, l’ombre des Lumières, la face cachée du soleil…

Sade
Sade

Deux siècles après sa mort, en décembre 1814, Sade exposé au Musée d'Orsay jusqu’au 25 janvier avec « Attaquer le soleil » : « Combien de fois, n'ai-je pas désiré qu'on pût attaquer le soleil, s'en servir pour embraser le monde ? » comme il écrivait dans Les Cent Vingt Journées de Sodome.



« Ma façon d’utiliser la sexualité dans l’art, c’est un peu comme le ferait un poète, il faut que cela reste très humain, ce n’est pas pour choquer c’est pour montrer la beauté, de la vie, la continuité de la vie et aussi le côté séducteur… Dans mes œuvres l’art n’est pas dans l’objet, ce n’est pas l’objet qui est important, il est un vecteur qui transforme l’information, et un lien entre l’art et le spectateur. Il faut toujours que le spectateur soit conscient de lui-même, de sa position dans l’espace. Ce qui est important c’est ce qui se passe chez le spectateur, leur réaction, la compréhension des possibilités. »

Voix de Jeff Koons, dans l'émission Le Rendez-Vous, à lire page 155 dans France Culture Papiers. Son exposition au Centre Pompidou dure jusqu’au 27 avril prochain…

Jeff Koons - Page 155 France Culture Papiers n°12
Jeff Koons - Page 155 France Culture Papiers n°12

Ailleurs, page 156, France Culture Papiers voyage en Haïti :

« La sculpture plus haute que ma maison, et que l’on voit depuis la rue, c’est une sculpture en fer, une carcasse de voiture transformée en oeuvre artistique, avec un pénis en érection, qui symbolise la puissance, l’énergie créatrice des artistes du pays. Que l’on voit dans la rue quand on entre chez Eugène… Haïti doit changer, et un jour Haïti changera ! »

Haïti - Paroles d'artistes
Haïti - Paroles d'artistes Crédits : Radio France

« Avec l’art un jour Haïti changera ! » nous dit le sculpteur haïtien André Eugène, présent dans l’exposition « Revoir Haïti » au Grand Palais jusqu’au 15 février. C’était dans le documentaire « Port au Prince Ville-Monde », et dans son atelier « Artistes résistances »…

A vendredi prochain pour la suite de Radio Livre

Bonne écoute & belles lectures…

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......