LE DIRECT

PAGES CINÉMA FCPapiers N°13

4 min

PAGES CINÉMA
« A Cannes il y a l’idée de nouveauté... Le public à Cannes veut quelque chose de nouveau »

François Truffaut

Nouvelles Pages cinéma, deuxième Radio livre 7ème art pour Cannes ville-mondes en deux escales… Et la voix de François Truffaut pour ouvrir aujourd’hui notre France Culture Papiers quelques jours avant le palmarès, la palme d’or de ce Festival 68ème édition… Cannes c’est du cinéma !

« Le cinéma règne comme disait Truffaut »

FCP13
FCP13

Les films sont plus harmonieux que la vie comme il disait aussi, nous raconte Serge Toubiana, de la Cinémathèque française. Une ville sur la mer et sous le soleil, mais où la vie se passe dans les salles obscures et la grande salle Louis Lumière. La ville mère du cinéma

Pages Cinéma
Pages Cinéma

« C’est un paysage comme ça qui est offert pendant 10 jours...

L’idée que le cinéma en tant que tel est un pays...

C’est un rapport utopique au cinéma auquel je suis très attachée...

La plupart des cinéastes sont attachés à cette idée…

et ça Cannes le représente »

C’est le regard d’une Caméra d’or, la réalisatrice Pascale Ferran…

Cannes une ville-mondes, dans la planète cinéma. Des marches du Palais, jusqu’au Marché du film, sorte de Métropolis, de ville sous la ville. Le monde du cinéma, la presse, les festivaliers, le monde entier est là…

« C’est horriblement intimidant, le festival fait très peur car on finit un film qu’on a très peu montré et on le jette dans cette fosse aux lions qui est le meilleur public de cinéma du monde. La totalité des gens qui, d’une manière ou d’une autre, font vivre le cinéma à travers toute la planète est présente à Cannes.

C’est le cirque mais, au coeur de ça, il y a ce qu’il s’est fait de mieux au cinéma, de plus ambitieux, de plus stimulant, dans le monde entier cette année-là. Du coup on pardonne tout à Cannes… »

Voix du réalisateur Olivier Assayas, en sélection au Festival l’année dernière, à lire page 165; et celle de Serge Toubiana, qu’on écoute maintenant:

**« Ça fait très peur tout ça, monter, le prix, la passion, je l’ai ou je ne l’ai pas, le film, sifflé pas sifflé, à quel niveau je suis, est-ce que j’ai la palme d’or est ce que je l’ai pas…

C’est un lieu de violence le festival de Cannes »

Guerre et paix, à Cannes… Ecoutons et lisons Michel Ciment, producteur de l’émission Projection Privée :

**« Françoise Sagan, présidente du jury, se battait pour Le Tambour, je me battais pour Apocalypse Now, ces batailles étaient très fortes. (…)

Cannes pour moi est le souvenir de ces batailles, on s’empoigne, l’art est tout de même un enjeu essentiel. »

Cannes, violence et douceur… Comme la soie « énervante et douce » dont parlait Sagan dans Bonjour Tristesse … Comme dans le jeu de l’acteur aussi, nous dit l’actrice Isabelle Adjani :

« La douceur… la douceur dans la passion, et la violence dans la douceur, c’est ce qui m’intéresse dans l’interprétation »

Parole d’Adjani dans l’émission Le Rendez Vous, à lire dans nos Paroles d’Invités. A Cannes, la star c’est le cinéma :

« C’est ça Cannes aussi, c’est aussi star is born et quand je parle de star c’est le cinéma star »

Cannes, « une romance », pour la réalisatrice Catherine Breillat entendue à l’instant. Un décor de film, pour l’auteur du livre Le festival de Cannes , Frédéric Mitterrand. Cannes est une fête, comme pour Fitzgerald dans Tendre est la nuit :

*« Cannes c’est un bal... Il y a des milliers de gens qui sont attirés par la fête… *

Cela reste toujours une sorte de fête élitaire et d’un élitisme innocent puisque cela dure dix jours et que nous savons que ce festival est fait de carton-pâte. Cela correspond à l’idée du décor de cinéma. »

Cannes, les lumières de la ville, et les feux de la rampe… Cannes Ville Mondes, de Manoushak Fashahi et Frédéric Bas, est à réécouter ce dimanche jour de la clôture du festival.

La radio c’est comme le cinéma avec l’écran encore plus grand, disait Orson Welles présent aussi dans notre numéro… Cannes célèbre en ce moment le centenaire de la naissance du cinéaste, et on le retrouvera aussi dans notre nouveau France Culture Papiers en librairie jeudi prochain 29 mai…

Alors belle lecture, et à vendredi prochain pour découvrir ensemble notre numéro de l’été !

Chanson : « A Cannes cet été… », de Boris Vian, chantée par Henry Salvador

« Quand vous recevrez Ce petit billet Ma chérie, dites-moi que vous acceptez Puisque je vous invite A me suivre bien vite Oh... venez Venez à Cannes Cet été ... »

L'équipe
Production
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......