LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Armand 4/9

24 min
À retrouver dans l'émission

Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière

Réalisation : Etienne Vallès

Episode 4 A l'occasion du 70ème anniversaire de sa mort, France Culture a voulu rendre hommage à Emmanuel Bove en proposant une lecture intégrale de son roman Armand suivi d'extraits de son Journal écrit en hiver .

Samuel Beckett , à qui l'on demandait peu de temps après la fin de la guerre le nom de l'écrivain méconnu dont il recommandait le plus la lecture, répondit: " Emmanuel Bove ; il a comme personne le sens du détail touchant. " Emmanuel Bove est né en 1898 ; il est mort à quarante-sept ans en 1945. A vingt-trois ans il écrit Mes amis que suit trois ans plus tard Armand . Colette, enthousiasmée par l'exact goût des choses pratiqué par Emmanuel Bove , le fait publier chez Ferenczi. Dès la sortie du premier ouvrage, le succès est vif et ses contemporains sentent d'instinct ce qu'il y a de neuf chez Bove. Ce don exceptionnel pour la qualité de l'observation, qu'elle soit psychologique ou physique, la finesse avec laquelle il fait surgir les tensions et les rivalités sous la moindre parole, dans le moindre geste, font de lui un écrivain dont l'influence aura été profonde et durable. On peut dire que son œuvre est une saisissante prémonition de ce qu'on appellera plus tard le Nouveau roman.

L'intrigue du roman est simple : Armand habite avec Jeanne, mais il désire Marguerite, la jeune sœur de son ami Lucien. Le talent est dans la manière de dire les choses de telle façon que se trouve suggéré un curieux déterminisme qui conduit le héros à valoriser le malheur plutôt que le bonheur. Faire son malheur est une chose, le désirer en est une autre ; le premier choix répond à l'interrogation "comment ?" (séduire Marguerite), tandis que le second dévoile la question sous-jacente "pourquoi?". C'est dans cette question que se trouve tout l'art du romancier, qui est de montrer au lieu de dire. Bove , c'est l'art du subjectif, de la pensée souterraine, qui fait que toute relation est foncièrement caractérisée par le malentendu.

Texte dit par Olivier Broche

Prise de son et mixage : Claire Levasseur, Bernard Lagnel , Pierre Henry

Assistante à la réalisation : Cécile Laffon

Armand et Journal écrit en hiver sont publiés avec d'autres œuvres d'Emmanuel Bove dans un recueil intitulé Romans paru chez Flammarion dans la collection "Mille et une pages".

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......