LE DIRECT
Illustration de John Leech (1817-1864), du fantôme de Jacob Marley
Épisode 2 :

Le premier des trois esprits

24 min
À retrouver dans l'émission

"Une vive lueur brilla tout d’un coup dans la chambre et les rideaux de son lit furent tirés, de côté, par une main invisible. Scrooge se trouva face à face avec le visiteur surnaturel. C’était une étrange figure…"

Illustration de John Leech (1817-1864), du fantôme de Jacob Marley
Illustration de John Leech (1817-1864), du fantôme de Jacob Marley Crédits : Andrew_Howe - Getty

Ebenezer Scrooge est un homme au cœur froid, insensible, incapable de la moindre empathie. Le soir de Noël, alors que tout le monde s’apprête à partager en famille ce moment de joie, il rentre seul chez lui après avoir éconduit toutes les âmes charitables et refusé de venir en aide aux malheureux. Mais une fois chez lui, il reçoit la visite du fantôme de Jacob Marley, son défunt associé, venu l’avertir qu’un sort terrible l’attend après la mort s’il n’écoute pas les avertissements donnés par les trois esprits qui vont venir le visiter successivement.

Le spectre de Marley le troublait excessivement. Était-ce ou n'était-ce pas un songe ?

Il décide d'attendre la visite du premier esprit, qui ne tarde pas à arriver.

Scrooge se trouva face à face avec le visiteur surnaturel. C'était une étrange figure, celle d'un enfant, et néanmoins pas aussi semblable à un enfant qu'à un vieillard. Ses cheveux, qui flottaient autour de son cou et tombaient sur son dos, étaient blancs comme si c'eût été l'effet de l'âge. Et cependant son visage n'avait pas une ride. [...] Les bras étaient très longs et musculeux. Les mains de même, comme s'il eût possédé une force peu commune. Ses jambes et ses pieds, très délicatement formés, étaient nus. il portait une tunique du blanc le plus pur et tenait à la main une branche verte de houx fraîchement coupée. Mais la chose la plus étrange qui fût en lui, c'est que du sommet de sa tête jaillissait un brillant jet de lumière avec lequel toutes les choses étaient visibles [...]. 

L'ensemble de sa personne subissait des fluctuations. Tantôt c'était un être avec un seul bras, une seule jambe ; tantôt, deux jambes sans tête ; tantôt, une tête sans corps. Puis, par un prodige singulier, il redevenait lui-même, aussi distinct et aussi visible que jamais. 

Cet esprit, ce n'est autre que celui des Noëls passés. 

Traduction : Mlle de Saint-Romain et M. de Goy. Choix des extraits et réalisation : Sophie-Aude Picon. Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière. Prise de son, montage et mixage : Julien Doumenc, Manon Houssin. Assistante à la réalisation : Claire Chaineaux. Bruitage : Céline Bernard. Prise de son, montage et mixage : Julien Doumenc, Manon Houssin. Assistante à la réalisation : Claire Chaineaux.

Avec : Serge Avedikian, Alain Rimoux, Aline Le Berre, Yvon Martin, Pauline Belle, Samuel Charle, Adèle Kohler, Ernest Kohler, Séverine Batier, Louis Helle. Et Séverine Batier, Louis Helle, Emile Kohler, Valentin Capron, Antoine Berry-Roger, Anthony Paliotti. 

Bibliographie

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......