LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Barbara, en 1950
Épisode 4 :

Devenir Barbara

23 min
À retrouver dans l'émission

Je reçois une lettre de Hubert, avec qui je vis des amours tumultueuses. Il revient à Paris pour peu de temps. Il repart et me demande de venir avec lui. Après avoir négocié avec L’Écluse, je pars le rejoindre. Quelque temps plus tard il faut que je rentre. "Dis quand reviendras tu ?, prend forme.

Barbara en 1963
Barbara en 1963 Crédits : Daniele Darolle - Getty

Je reçois un jour une lettre de Hubert, avec qui je vis des amours tumultueuses. Il revient à Paris pour peu de temps. Des étreintes. Des tangos. Des orages. Hubert repart en me demandant de venir vivre avec lui à Abidjan. Après avoir difficilement négocié avec L’Écluse, je pars le rejoindre. Quelque temps plus tard, L’Écluse télégraphie, il faut que je rentre. Déchirée, je nous sépare encore une fois. Dans l’avion, une petite musique et quatre phrases… Arrivée chez moi, j’écris puis déchire et jette les pages de mon cahier d’écolière, comme chaque fois que je compose une chanson. Sur mon vieux magnétophone, Dis, quand reviendras-tu ? prend forme. Je reprends mon tour de chant à L’Écluse et je la chante pendant un an sans oser dire que j’en suis l’auteur. Je n’avais jusqu’à ce jour interprété que des chansons d’amour composées par des hommes ; je peux enfin chanter l’amour comme une femme. Si elles disent la même chose, les chansons d’amour écrites par des hommes ou par des femmes le disent de manière bien différente.

Adaptation : Sophie Lemp
Réalisation : Juliette Heymann
Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière

Avec Sophie Daull et Claude Aufaure

Prise de son, montage, mixage : Claude Niort, Martin Delafosse Assistante à la réalisation : Cécile Laffon

Chansons que vous avez entendues dans cet épisode : Veuve de guerre (de Cuvelier) Dis, quand reviendras-tu ?, A mourir pour mourir, Au bois de Saint-Amand, Göttingen (version française et version allemande) et un extrait de Nantes de Barbara

Il était un piano noir : mémoires interrompus de Barbara  est publié aux éditions Fayard

Pour compléter cette fiction, ce soir, Barbara au micro de François Delétraz dans l’émission Opus du 30 octobre 1993 (Archive Ina)

Écouter
5 min
Barbara au micro de François Delétraz dans l’émission Opus du 30 octobre 1993 (Archive Ina)
L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......