LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une affiche de concert avec le drapeau Britanique
Épisode 2 :

Les sirènes de la provoc, où sont les femmes ?

24 min
À retrouver dans l'émission

A l’émergence du punk, les femmes sont partout ! Dans le public, sur scène, au chant bien sûr mais aussi aux autres postes plus traditionnellement masculins : basse, guitare, batterie, saxo, synthé… et la guerre des sexes est partie !

Une Fan punk dans les années 70
Une Fan punk dans les années 70 Crédits : Erica Echenberg - Getty

Traditionnellement les filles ont deux rôles possibles dans le rock. Dans le public elles poussent des cris perçants en apercevant les Beatles ou autres « idoles des jeunes » du moment. Elles peuvent aussi, à l’occasion, avoir leur place sur scène, derrière le micro. Dans ce cas, il importe naturellement d’être mignonne avec une voix sexy… Cette généralisation n’est pas loin de la caricature mais reflète pourtant assez fidèlement la situation des femmes dans le rock, des années 50 jusqu’au milieu des années 70. A l’émergence du punk, les femmes sont partout ! Dans le public, sur scène, au chant bien sûr mais aussi aux autres postes plus traditionnellement masculins : basse, guitare, batterie, saxo, synthé… Loin de jouer la carte sexy, comme leurs aînées, elles se font des maquillages de films d’horreur, portent des bottes de chantier avec des bas résilles déchirés et caricaturent les rituels SM. Que serait le punk sans Patti Smith à New York, pionnière parmi les pionnières, ou toutes ces jeunes Britanniques qui ont fondé un groupe dans le sillage des Sex Pistols, comme Pauline Murray avec Penetration, Poly Styrene et X Ray Spex, Siouxsie Sioux et ses Banshees ?
Dix ans plus tard, elles ont presque disparu du paysage punk, chassées par un retour du refoulé masculin à l’œuvre dans le punk hardcore comme dans la Oi!, deux catégories musicales toutes dégoulinantes de testostérone. Cependant elles n’ont pas dit leur dernier mot et une nouvelle génération de jeunes Américaines crée le mouvement Riot Grrrls, des émeutiers filles qui font « grrr »… « Grrr » comme les grizzlis ? Terrifiant ! C’est l’effet recherché. La guerre des sexes est repartie.

Réalisation Jean-Matthieu Zahnd
Conseillère littéraire Emmanuelle Chevrière
Avec Elodie Huber
Et les voix de : Romeric Seguin, Marion Malenfant, Alyzée Soudet, Emilie Blon-Metzinger

Equipe technique : Eric Villenfin, Laetitia Delgado, Laure Chastant
No Future. Histoire du punk de Caroline de Kergariou est publié aux éditions Perrin

L'équipe
Coordination
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......