LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La naissance de la paix de Nelly Guillermin (2/15)

25 min
À retrouver dans l'émission

Le titre est celui d'une commande faite par la Reine Christine de Suède à René Descartes d'un ballet pour célébrer la paix suite à la signature des traités de Westphalie...et son anniversaire. Descartes est à la Cour de la Reine Christine de Suède depuis quelques mois ; il a pris froid ; l'action se passe entre le 3 et le 11 février 1650, date de sa mort. La guerre de 30 ans vient de finir, elle a traversé son époque. On dit qu'à l'approche de notre mort nous revoyons le film de notre vie... « La naissance de la paix » est un film d'action, avec des bagarres, des duels, des batailles, des amis, des félons, des rivaux, de l'amour, une servante - maîtresse, des femmes à soldats, des précieuses parisiennes, une Princesse aimée, une Reine de Suède, la vérité à conquérir. C'est un opéra, une sorte de « Passion baroque » avec des intermèdes musicaux, pour rendre un personnage baroque. Néanmoins, le texte, établi à partir des oeuvres de Descartes, de sa correspondance, des biographies le concernant, du « Roman de la vie de René Descartes » de Brigitte Herman et de quelques emprunts à la poésie précieuse, à Guillaume de Machaut, Molière, Corneille, Brecht...est fidèle à ce que les biographes ont généralement relaté de la vie du philosophe... Quant à ses rêves et cauchemars, qui peut savoir ? Si « Descartes c'est la France », lui qui pourtant y vécut si peu, la quittant à vingt trois ans pour voyager et guerroyer pendant neuf années puis s'installer aux Pays-Bas et y vivre vingt ans durant -ne revenant que trois fois en France- pour mourir à l'étranger, alors retrouvons quelle France il dessine, cet homme que la Sorbonne refusa en son siècle et des restes duquel le Panthéon ne voulut pas... Avec : Didier Sandre (René Descartes adulte), Clément Hervieux-Léger (René Descartes jeune), Alexandre Boussat (Henry Schluter - son valet), Mila Savic (reine Christine de Suède), Catherine Tartarin (princesse Elizabeth), Martin Amic (Blaise Pascal), Laure Calamy (nourrice de Descartes), Jean O'Cottrel (le savant Voetius), Jean-Paul Racodon (le diable), Loïc Houdre, jean-marie Galey, Franck-Olivier Bonnet, François Chaix, Emmanuelle Meyssignac, Oscar Relier, Eric Aubrahn, Georges Benoit, Magali Helias, Daniel Léger, Michel Cremades, Christian Neupont, isabelle Patey, Benjamin Riquet, Jacques Faugeron, Nicholas Mead, Sophie Gueydon, Martine Couture, Alain Christie, Sybille Luperce, Sophie Buis, Pierre Laplace, Anatole de Bodinat, Juliette Poissonnier, Charles Ardillon, Gérald Morales, Désirée de Montebello, Marie-Cécline Tuvache, Teresa Ovidio, Emmanuel Guttierez, Christophe Boudé, Jean-Claude Sachot, Franck Lorrain, Romain bechetoille, Caroline Appéré, Keren Marcian, Catherine Artigala, Bénédicte Dassombz, Jean-Christophe de brétignière, Bruno paviot, Anne Plumet, Barbara Grau, Diana Frank, Sylvain M'Sihid (générique) Musiciens: Pierre Boragno (direction, arrangements, flûte et percussions), Anna-marie Jacquin (chant), Jean-Ffrançois Novelli (chant et flûte), Ariane Dellenbach (violon), Isabelle Saint-Yves (viole), Evolène Kiener (flûtes et basson), Maud Caille (flûtes et cornet), Elisabeth Joye (clavecin), François Saint-Yves (clavecin) Bruitage : Bertrand Amiel Réalisation : Myron Meerson

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......