LE DIRECT

La Qualité du pardon, réflexions sur Shakespeare 5/5

23 min
À retrouver dans l'émission

Réalisation : Claude Guerre

Extraits choisis par Katell Guillou

Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière

En direct du studio 114 à la maison Radio France

A l’occasion du 450ième anniversaire de la naissance de Shakespeare, France Culture s’est associée aux événements organisés tout au long de l’année 2014 par la Société Française Shakespeare (SFS) en partenariat avec l’Odéon-Théâtre de l’Europe. A l’occasion de la semaine d’ouverture de cette année Shakespeare et au moment où le congrès international « Shakespeare 450 » se déroule à Paris pendant toute une semaine et débute ce lundi 21 avril à L’Odéon-Théâtre de l’Europe, France Culture vous propose d’écouter des extraits du livre que Peter Brook vient de consacrer au grand dramaturge anglais.

Voilà près de 70 ans que Peter Brook fréquente Shakespeare. Un compagnonnage entamé au sortir de la seconde Guerre Mondiale avec la mise en scène de King John , puis de Peines d’amour perdues à Stratford, la ville natale de Shakespeare. Depuis, Peter Brook n’a jamais cessé de revisiter les pièces de ce monument de la culture occidentale, des plus populaires aux moins estimées. Dans La Qualité du pardon - publié aux éditions du Seuil dans une traduction de Jean-Claude Carrière-, il se penche sur cette aventure au long cours, explore son rapport à Shakespeare à travers ses différentes expériences de lecteur, de metteur en scène débutant puis de maître aguerri et internationalement reconnu. Au fil de chapitres aussi pénétrants que primesautiers, Peter Brook nous guide à travers l’œuvre du grand dramaturge en s’interrogeant sur ce qui fait la force unique de son théâtre : mélange explosif des registres, intense acuité psychologique, entrelacement constant du poétique avec le politique… La preuve, s’il en était besoin, que Shakespeare a encore bien des choses à nous dire.

« Je confie la parole de Peter Brook à un jeune acteur-auteur-metteur en scène, Godefroy Ségal , qui, dans la lignée de David Lescot, Gérard Watkins ou Stanislas Nordey, dirige le travail théâtral du point de vue de l’acteur qu’il ne cesse d’être et dans la foi des textes seuls dont il expérimente sans cesse la puissance poétique. Cette vive voix du théâtre d’aujourd’hui a déjà marqué les esprits avec son spectacle Les chiens nous dresserons . Grand admirateur de Peter Brook, lecteur assidu de son enseignement, pratiquant l’art de la scène d’après L’espace vide , le grand livre du metteur en scène anglais, il est pour moi le résonateur idéal des pages de La qualité du pardon , le livre de réflexions de Peter Brook sur Shakespeare que publie les éditions du Seuil et que France Culture a souhaité faire entendre à ses auditeurs. »

Claude Guerre , réalisateur

Episode 5
Avec

Textes dits par Godefroy Ségal

Musique (viole d’amour) Julia Robert

Assistante à la réalisation Clémence Gross

Né en 1925 à Londres, Peter Brook s’est illustré dans de nombreux domaines : théâtre, opéra, cinéma, théorie théâtrale. En 1962, il se voit confier la direction de la Royal Shakespeare Company où il met en scène Le Roi Lear avec Paul Scofield. Après de grands succès qui lui valent une renommée internationale, Peter Brook se fixe en France en 1970 et crée le Centre International de Recherches Théâtrales (CIRT), au sein duquel il travaille avec des acteurs de toutes nationalités confondues. En 1974, le CIRT s'installe aux Bouffes du Nord à Paris. A cette occasion, Brook monte Timon d'Athènes de Shakespeare. Suivent, entre autres, le Mahabharata , spectacle de neuf heures d'après la célèbre épopée indienne (1985) La Tempête de Shakespeare (1990) ; une adaptation du livre du neurologue Oliver Sacks, L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau (1993) ; Oh ! les beaux jours, de Samuel Beckett, avec son épouse Natasha Parry… En avril-mai 2014, toujours aux Bouffes du Nord, Peter Brook mettra en scène avec Marie-Hélène Estienne The Valley of Astonishment , nouvelle exploration, après L’Homme qui , des méandres du cerveau.

La Qualité du pardon, Réflexions sur Shakespeare , de Peter Brook, paraît aux éditions du Seuil dans une traduction de Jean-Claude Carrière.

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......