LE DIRECT
À retrouver dans l'émission
Fictions / Le Feuilleton
SÉRIE

"L’apocalypse est notre chance" de Sylvie Coquart-Morel et Sophie Maurer

15 ÉPISODES DISPONIBLES
Tous les Épisodes
24 min
LE 12/06/2017

Un campus universitaire plongé dans le chaos par une série de morts inexpliquées, la sécurité de l'État menacée, des puissants qui tremblent et une question...

24 min
LE 13/06/2017

« Les choses ont changé. En un seul jour. Un seul instant. Ni foule, ni bain de sang. Et pourtant, il y a bien eu une révolution... »

25 min
LE 14/06/2017

Ça a été l’une des pires nuits de ma vie. Toute une nuit devant l’ordinateur à fouiller dans les fichiers de Luc, à écouter des fichiers audio….toute une...

24 min
LE 15/06/2017

Mon souvenir de Luc s’était abîmé à la vitesse de la lumière. Le dégoût ne me quittait pas, et j’avais le sentiment de m’être fait avoir toutes ces années....

24 min
LE 16/06/2017

Christine Colas la présidente de l'université, m'a proposé de reprendre la direction de ma thèse. Etrange, Ce matin là elle était restée chez elle...!

24 min
LE 19/06/2017

Le type qui m’avait jeté dans la voiture braquait son arme sur moi. Lui et moi, on attendait depuis une heure, et je ne savais pas quoi.

24 min
LE 20/06/2017

Boyron avait rappelé son homme de main.

24 min
LE 21/06/2017

Le désordre dans la fac était incroyable, mais Laura a réussi à s’isoler dans les toilettes pour appeler Vincent….!

24 min
LE 22/06/2017

Dans sa voiture, Christine Colas recevait le coup de téléphone qu’elle attendait depuis la mort de Nell Frégot.

24 min
LE 23/06/2017

Christine Colas était sur le point de partir de son bureau lorsque Boyron lui a fait la surprise d’une visite.

24 min
LE 26/06/2017

Laura et Willy sont en voiture sur l’autoroute, Laura est restée prostrée sur tout le trajet du retour.

25 min
LE 27/06/2017

Laura était en train de s’arracher les cheveux sur son speech de soutenance quand elle reçut un appel.

25 min
LE 28/06/2017

Tout ce que je voulais, c’était me retrouver seule. Ne plus entendre parler de ma thèse puisque tout était foutu. C’était sans compter sur Koiransky.

24 min
LE 29/06/2017

À quatre heures du matin, j’ai reçu un texto me donnant rendez-vous à deux cents mètres de chez moi...!

25 min
LE 30/06/2017

Le sol de la planque était froid. Mais ce dont je me souviens le mieux, c’est le goût salé de la peau de Bruno Koiransky.

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.