LE DIRECT
Portrait de Pierre Loti (1905-1906)
Épisode 2 :

Retour à Stamboul

24 min
À retrouver dans l'émission

"Tout à coup, comme nous approchons de la terre, il nous arrive une senteur pénétrante, spéciale, exquise à mes sens, — une senteur jadis si bien connue et depuis longtemps oubliée, la senteur de la terre turque, quelque chose qui vient des plantes ou des hommes, je ne sais"

Le port d'Istanbul , en Turquie, en 1900
Le port d'Istanbul , en Turquie, en 1900 Crédits : Hulton Archive - Getty

C’est lors d’une mission à Istanbul, alors qu’il est jeune officier de marine, que Pierre Loti tombe sous le charme d’Aziyadé, une jeune femme enfermée dans un harem. Parvenant à faire la connaissance de la mystérieuse odalisque, l’écrivain entame une liaison avec elle, avant de quitter la Turquie pour rejoindre la France. Dix ans plus tard, il décide de repartir pour quelques jours à Istanbul sur les traces de celle qu’il a aimée… Ce feuilleton est une revisite radiophonique d’un spectacle de Xavier Gallais et Florient Azoulay (produit par la Compagnie KGA et antisthène) donné au Théâtre Avignon - Reine Blanche à Avignon cet été, du 6 au 26 juillet 2019 et qui sera repris du 11 janvier au 1er mars 2020 au théâtre du Lucernaire, puis en tournée.

Adaptation : Florient Azoulay et Xavier Gallais
Musique originale : Olivier Innocenti
Conseillère littéraire : Emmanuelle Chevrière
Réalisation : Baptiste Guiton Avec : Xavier Gallais
Prise de son, montage, mixage : Julien Doumenc et Pierre Henry
Assistante à la réalisation : Justine Dibling

Lors de l'enregistrement et montage de la fiction "Le fantôme d'Aziyadé"
Lors de l'enregistrement et montage de la fiction "Le fantôme d'Aziyadé" Crédits : ©Olivier Innocenti

Louis-Marie-Julien Viaud dit Pierre Loti est un écrivain et officier de marine français, né le 14 janvier 1850 à Rochefort et mort le 10 juin 1923 à Hendaye. Pierre Loti, dont une grande partie de l'œuvre est d'inspiration autobiographique, s'est nourri de ses voyages pour écrire ses romans, par exemple à Tahiti pour Le Mariage de Loti (Rarahu) (1882), au Sénégal pour Le Roman d'un spahi (1881) ou au Japon pour Madame Chrysanthème (1887). Il a gardé toute sa vie une attirance très forte pour la Turquie, où le fascinait la place de la sensualité : il l'illustre notamment dans Aziyadé (1879), et sa suite Fantôme d'Orient (1892). Pierre Loti a également exploité l'exotisme régional dans certaines de ses œuvres les plus connues, comme celui de la Bretagne dans le roman Mon frère Yves (1883) ou Pêcheur d'Islande (1886), et du Pays basque dans Ramuntcho (1897).

Bibliographie

L'équipe
Coordination
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......