LE DIRECT
Annie Ernaux, à Rome Juillet 2016
Épisode 6 :

Vie de famille

1h45
À retrouver dans l'émission

C’est lui, son mari, qui a filmé ces images quand elle rentrait des courses avec les enfants ramassés après l’école. L’étiquette sur la bobine du film a pour titre Vie familiale 72-73. C’est toujours lui qui filme."

Camescope
Camescope Crédits : Hup - Getty

"La première image du film montre une porte d’entrée qui s’entrebâille- il fait nuit – se referme et se rouvre. Un petit garçon déboule, s’arrête, indécis, blouson orange, casquette à rabats sur les oreilles, clignant des yeux. Puis un autre, plus petit, encapuchonné  dans un anorak bleu avec de la fourrure blanche. Le plus grand s’agite, le petit reste pétrifié, les yeux fixes, à croire que le film s’est arrêté. Une femme entre à son tour, dans un long manteau cintré marron dont la capuche lui dissimule  la tête. Elle porte dans ses bras deux cartons superposés d’où dépassent des produits alimentaires. Elle repousse la porte avec l’épaule. Disparaît du champ, reparaît sans les cartons, en train d’enlever son manteau qu’elle accroche à un porte-manteau dit « perroquet », se tourne vers la caméra avec un sourire rapide, baisse les yeux, éblouie par la lumière vive de la lampe de magnésium. Elle est presque maigre, peu maquillée, en pantalon Karting marron, collant, sans braguette,  pull à rayures marron et jaunes. Les cheveux mi-longs châtain sont retenus par une barrette. Quelque chose d’ascétique  et de triste – ou désenchanté – dans l’expression, le sourire est trop tardif pour être spontané. Les gestes traduisent la brusquerie ou/et la nervosité. Les enfants sont de nouveau là, devant elle. Tous trois ne savent pas quoi faire, bougeant bras et jambes, groupés face à la caméra que, accoutumés à la lumière violente, ils regardent. Visiblement ils ne disent rien. On dirait qu’ils posent pour une photo qui n’en finit pas d’être prise. Le plus grand des garçons lève le bras et fait un salut militaire grotesque, lèvres grimaçantes et paupières fermées. La caméra saute sur des éléments du décor ayant une valeur esthétique et marchande, définissant un goût bourgeois, un coffre, une suspension en opaline. C’est lui, son mari, qui a filmé ces images quand elle rentrait des courses avec les enfants ramassés après l’école. L’étiquette sur la bobine du film a pour titre Vie familiale 72-73. C’est toujours lui qui filme."
Adaptation : Sophie Lemp
Réalisation: Etienne Vallès

Avec Ludmilla Mikael, Marina Moncade, Jacques Gamblin
Et les voix de Yolande Folliot et Philippe Beautier

Prise de son et Mixage: Philippe Carminatti
Assistance technique et Montage : Matthieu Leroux
Assistante à la réalisation: Louise Loubrieu

Les années de Annie Ernaux est publié chez Gallimard et l’œuvre intégrale est disponible dans la collection Ecoutez Lire aux Editions Gallimard

Bibliographie

bibliography

Les annéesAnnie ErnauxGallimard, 2015

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......