LE DIRECT
Les Rois Maudits
Épisode 3 :

Notre-Dame était blanche – Marguerite de Bourgogne, reine de Navarre

29 min
À retrouver dans l'émission

Tandis que Jacques de Molay refuse devant la Cour de reconnaître des aveux qui lui ont été arrachés sous la torture, Marguerite de Bourgogne reçoit son amant, Philippe d’Aulnay. Le filet tendu par Robert d’Artois se resserre.

Marguerite de Bourgogne
Marguerite de Bourgogne Crédits : Culture Club - Getty

Les temps avaient changé. Les difficultés qui font la saveur d'un amour naissant deviennent intolérables à un amour de quatre ans ; et souvent la passion meurt de ce qui l'a fait naître. La perpétuelle incertitude des rencontres, les entrevues décommandées, les obligations de la cour, à quoi s'ajoutaient les étrangetés du caractère de Marguerite, avaient poussé Philippe à un sentiment exaspéré qui ne s'exprimait plus guère que par la revendication et la colère. Marguerite paraissait mieux prendre les choses. Elle savourait le double plaisir de tromper son mari et d'irriter son amant. Elle était de ces femmes qui ne trouvent de renouvellement dans le désir qu'au spectacle des souffrances qu'elles infligent, jusqu'à ce que ce spectacle même leur devienne lassant.

Réalisation Christophe Hocké
Conseillère littéraire Caroline Ouazana

Avec Lionnel Astier
Musique Nicolas Worms
Equipe technique: Étienne Colin, Antoine Viossat
Assistante à la réalisation Justine Dibling

Né en 1918 et mort en 2009 à Paris, Maurice Druon est un écrivain et homme politique français. Engagé dans la Résistance, il rejoint Londres en 1943 et écrit avec son oncle Joseph Kessel les paroles du Chant des Partisans sur une musique composée par Anna Marly initialement pour une chanson russe. Après la guerre, il devient un homme de lettres à succès, avec l’obtention du prix Goncourt pour Les grandes familles, et surtout la saga des Rois maudits. En 1966, il reçoit le Prix de Monaco pour l’ensemble de son œuvre de romancier, d’essayiste et de dramaturge. La même année, il est élu à l’Académie française et en devient le secrétaire perpétuel de 1985 à 1999. Il a écrit aussi un conte pour la jeunesse, Tistou les pouces verts. Gaulliste engagé, il a été ministre des Affaires culturelles en 1973-1974. 

Remerciements à Alexandre Bert

Edition originale : Plon
Paru également au livre de Poche et aux éditions Omnibus.
Nouvelle édition chez Plon en 2019

Intervenants
L'équipe
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......